Topics
Publishers
Add to bookmarks Add to subscriptions Share
Ville de Quebec
Brochures | Communications 2011-05-17 15:17:41
Page 1 of 2
  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 1

    STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2011-2013

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 2

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 3

    STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2011-2013

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 4

    COMITÉ DIRECTEUR TRANSPORT ET CIRCULATION SERVICE DE POLICE SERVICE DES COMMUNICATIONS SERVICE DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 5

    5 6 6 7 9 9 TABlE des matières lE COnTExTE lA STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE de la Ville de Québec pour 2011-2013 lE BIlAn de la Stratégie de sécurité routière pour 2007-2009 lE BIlAn ROUTIER du territoire patrouillé par le Service de police de la Ville de Québec lE plAn D'ACTIOn pour 2011-2013 lES TROIS AxES d'intervention 10 11 12 Axe 1 Intervenir dans les zones prioritaires sur l'ensemble du réseau routier Axe 2 Améliorer la sécurité et la mobilité dans les secteurs résidentiels Axe 3 Renforcer la sécurité dans les zones scolaires

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 6

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 7

    STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2011-2013 La Ville propose des mesures qui valoriseront le partage de la route. Le contexte L'automobile est sans contredit le mode de transport le plus utilisé, car il représente près de 71 % de tous les déplacements des citoyens de la ville de Québec. Les temps de déplacement ont également connu une forte augmentation, ce qui incite les usagers à accélérer et à emprunter des trajets de contournement dans des rues locales, qui ne peuvent accueillir ce nouveau flux de circulation considérant notamment la géométrie de la chaussée. Cette pratique engendre, chez les citoyens, un sentiment d'insécurité dans leur quartier, dans les zones scolaires et à proximité des aires de jeux. La Ville adoptera prochainement son Plan de mobilité durable qui propose six orientations touchant l'urbanisation et le transport de la ville de Québec et de sa grande région. Parmi celles-ci, on vise à inciter le transfert modal de l'automobile vers les transports plus durables, comme le transport collectif et actif. Le Plan de mobilité durable de la Ville de Québec propose une augmentation de la part modale du transport collectif et du transport actif. Cette augmentation vise à doubler la part du transport collectif d'ici 2030, la faisant grimper de 13 % à 26 %, tandis que le transport actif devrait quant à lui passer de 15 % à 17 %. Au cours de la même période, la Ville vise à diminuer de 71 % à 58 % la part modale liée à l'automobile. Certes, l'augmentation des parts modales du transport collectif et du transport actif peut être vue comme un bénéfice important sur la fluidité des déplacements des automobilistes, mais elles engendreront également une augmentation du nombre de piétons et des conflits entre les divers usagers. La Stratégie de sécurité routière 2011-2013 préconise des solutions complémentaires à ce changement d'habitude. De plus, les visées sur l'augmentation du transport actif auront également une importance marquante sur les habitudes et l'usage des réseaux cyclables, par conséquent sur les déplacements dans les quartiers. Dans sa Stratégie de sécurité routière 2011-2013, la Ville propose des mesures qui valoriseront le partage de la route. Ces mesures contribueront à accroître le sentiment de sécurité des citoyens dans leurs déplacements, peu importe le mode de transport utilisé. La mobilité durable fait référence à la qualité de l'air et de l'environnement, mais elle réfère aussi à la qualité de vie des citoyens ainsi que des usagers de la route qui font le choix d'un mode de transport. La Stratégie de sécurité routière de la Ville de Québec contribuera aux objectifs du Plan de mobilité durable. Cette stratégie doit répondre à des besoins actuels tout en ayant une vision du futur afin d'inciter les gens à se déplacer autrement tout en se sentant en sécurité, qu'ils choisissent de marcher ou de prendre leur vélo. 5 STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2011-2013

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 8

    STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2011-2013 6 lA STRATÉGIE de sécurité routière de la Ville de Québec pour 2011-2013 Les préoccupations de la population à l'égard de la sécurité routière sont grandissantes. Cela se traduit par un nombre élevé de demandes d'interventions auprès des Arrondissements et du Service de police. Le contexte actuel, en lien avec le bilan routier positif de 2007-2009, incite la Ville de Québec à s'engager dans une nouvelle stratégie. Celle-ci permettra de bonifier la sécurité routière, de maintenir son bilan routier positif et, également, de mettre de l'avant de nouvelles cibles et objectifs. De plus, la Ville désire satisfaire les attentes des citoyens et s'assurer qu'ils se sentent en sécurité dans leur milieu de vie. Enregistrant des retombées positives de sa dernière stratégie, la Ville mise donc sur ses acquis pour aller plus loin. La Ville désire satisfaire les attentes des citoyens et s'assurer qu'ils se sentent en sécurité dans leur milieu de vie. lE BIlAn de la Stratégie de sécurité routière pour 2007-2009 La sécurité routière est un enjeu collectif. La Ville de Québec a adopté en 2007 une démarche visant à la promouvoir sur son territoire pour protéger ses citoyens et améliorer son bilan routier. le dernier plan d'action triennal se déployait sous le thème « On est tous responsables de notre conduite ». Cette stratégie réunissait plusieurs partenaires partageant les mêmes objectifs, soit : ✓✓ Augmenter le niveau de sécurité; ✓✓ Améliorer le bilan routier et la qualité de vie des citoyens en visant notamment à réduire la vitesse et à accroître la sécurité aux intersections. les deux principaux objectifs de ce premier plan triennal étaient : ✓✓ Améliorer le comportement des usagers de la route; ✓ ✓ Réduire le nombre et la gravité des accidents par rapport à 2006.

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 9

    lE BIlAn ROUTIER du territoire patrouillé par le Service de police de la Ville de Québec Les deux prochains tableaux présentent un récapitulatif des rapports d'accidents remplis par les policiers pour la période de 2006 à 2010. Bilan routier - Nombre de collisions Analyse comparative - période 2006-2010 Territoire desservi par le Service de police de la Ville de Québec Type de collision Nombre de collisions 2006 2007 2008 2009 2010 Variation 2010/2006 Dommages matériels 7 330 7 227 7 595 7 616 5 531** - 33 % Avec blessés légers 1 659 1 520 1444 1 482 1 465 - 13 % Avec blessés graves 126 90 69 69 80 - 58 % Avec décès 9 6 12 9 12 + 25 % Total 9 124 8 843 9 120 9 176 7 088 - 29 % SOURCE : DIVISION DU TRANSPORT, VILLE DE QUÉbEC (9 MAI 2011) Bilan routier - Nombre de victimes Analyse comparative - période 2006-2010 Territoire desservi par le Service de police de la Ville de Québec Type de victimes Nombre de victimes 2006 2007 2008 2009 2010 Variation 2010/2006 blessés légers 2 229 1 960 1 933 1 971 1 969 - 13 % blessés graves 149 94 75 77 90 - 66 % Décès 10 6 12 9 13 + 23 % Total 2 388 2 060 2 020 2 057 2 072 - 15 % SOURCE : DIVISION DU TRANSPORT, VILLE DE QUÉbEC (9 MAI 2011) ** La prudence est de mise dans l'interprétation de la réduction importante du nombre de collisions avec dommages matériels pour l'année 2010. Nous devrons attendre de comparer le bilan de la région et de la province des prochaines années pour en dégager une tendance. 7 STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2011-2013

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 10

    STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2011-2013 8 Bilan routier - Nombre de victimes Analyse comparative territoriale - période 2006-2010 Type de victime Variation du nombre de victimes Ville de Québec Territoire desservi par le SpVQ Région de la Capitale-nationale province de Québec blessés légers - 13 % - 12 % - 11 % blessés graves - 66 % - 26 % - 39 % Décès + 23 % + 14 % - 32 % Total - 15 % - 13 % - 13 % SOURCE : DIVISION DU TRANSPORT, VILLE DE QUÉbEC (9 MAI 2011) Ce tableau comparatif nous permet de constater que la Ville de Québec, avec sa préoccupation constante pour la sécurité routière, suit la tendance régionale et provinciale quant à la diminution du nombre de victimes. Toutefois, en matière de statistique d'accidents, il faut regarder la tendance qui se dégage sur une période de trois à cinq ans. Dans cette optique, il faudra attendre les données des prochaines années avant de conclure à une baisse notable du nombre de victimes.

Page 1 of 2

Please wait