Topics
Publishers
Add to bookmarks Add to subscriptions Share
PUBLICATIONS LA REVUE
Newspapers | Community / News / Newspaper / Periodicals / Advertisement / Advertiser 2017-09-13 07:03:25
Page 1 of 8
  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 1

    La evue JOURNAL Louis Lelièvre, conseiller aux ventes 1325, carré Masson 450␣471-3746471-3746 DE COEUR ET D’ACTION T E R R E B O N N E - L e m e r c r e d i 1 3 s e p t e m b r e 2 0 1 7 - 5 78 e a n n é e . n o 1 07 FIER JOURNAL INDÉPENDANT MEMBRE D’HEBDOS QUÉBEC POURSUITE POLICIÈRE mortelle à Mascouche Page A-3 Photo: John Russell Étienne Marcoux signe avec LA SURETÉ DU QUÉBEC LES La sureté BLACKHAWKS du Québec sort L’indignation à l’ordre du jour Pages A-6 à A-11 Page A-43 A-7 La sureté TEX du LECOR Québec sort L’ARTILLERIE s’éteint à l’âge de LOURDE 84 ans Page B-6 A-7

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 2

    A-2 Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca 870 KM POUR UN SELFIE #PensezHorsDesSentiersBattus NOUVELLE IMPREZA 2017 4 PORTES 104 paiements à partir de $ * aux deux semaines, taxes en sus. Location de mois NOUVELLE IMPREZA 2017 5 PORTES 104 paiements à partir de $ * aux deux semaines, taxes en sus. Location de mois • TRACTION INTÉGRALE SYMÉTRIQUE • FONCTIONNALITÉS APPLE CARPLAY ET ANDROID AUTO • MOTEUR BOXER ® ®1 • SYSTÈME EYESIGHT (EN OPTION) VÉHICULES À ÉMISSIONS QUASI NULLES IIHS MEILLEUR CHOIX SÉCURITÉ + 2017 2 IIHS PRÉVENTION SUPÉRIEURE DES COLLISIONS FRONTALES 3 ALG MEILLEURE VOITURE COMPACTE 4 IMPREZA 2017 4 portes, le montant total exigé avant le début de la location : 2 604,76 $ (taxes incluses). IMPREZA 2017 5 portes, le montant total exigé avant le début de la location : 2 150,04 $ (taxes incluses). Location basée sur une allocation annuelle : 20 000 km avec kilométrage additionnel de 0,10 $ le km. 1640, AUTOROUTE LAVAL EST | I 1 450 844.305.7743 668-6041 subarudelaval.ca de LAVAL L’ATTRACTION INTÉGRALE *Les offres à la location s’appliquent aux modèles Impreza 2.0i 4 portes 2017 (HF1 CP) à transmissio n manuelle / Impreza 2.0i 5 portes 2017 (HG1 CP) à transmission manuelle. 104 / 104 paiements de 10 9 $ / 114 $ aux deux semaines pour un terme de 48 / 48 mois et 2 141,50 $ / 1 741 $ en comptant initial. Premier paiement aux deux semaines requis à la signature du contrat. Le montant to tal exigéavant le début de la location est de 2 604,76 $ / 2 150,04 $ (taxes incluses). Les offres n e sont pas applicables aux modèles illustrés. Location basée sur une allocation annuelle de 20 000 km avec kilométrage additionnel de 0,10 $ le km. Les frais d’inscription au Registre des droits pers onnels et réels mobiliers, les frais de transport et de prélivraison, ainsi que les droits spécifiqu es sur les pneus neufs sont inclus. Le permis de conduire, l’immatriculation (prix variable selon le client) et les assurances sont en sus. Le concessionnaire peut louer à prix moindre. Photo à titre i ndicatif seulement. Les offres et les spécifications techniques peuvent changer sans préavis. Les of fres sont disponibles sur approbation de crédit des Services Financiers Subaru par TCCI. Les offres sont en vigueur jusqu’au 30 septembre 2017. Certaines conditions s’appliquent. 1. EyeSight ® est un système d’aide à la conduite susceptible de ne pas fonctionner de manière optimale dans cert aines conditions. EyeSight ® n’est pas conçu pour se substituer à la vigilance et à l’attention du conducteur sur la route. Le système pourrait ne pas réagir dans toutes les situations. Il incombe en tout temps au conducteur d’adopter une conduite sécuritaire et prudente. L’efficacité du système dé pend de nombreux facteurs, tels que l’entretien du véhicule ainsi que les conditions météorologiques et routières. En?n, malgré toutes les technologies sophistiquées en place, un conduc teur doté d’une bonne vision, qui est attentif à la route sera toujours le meilleur gage de sécurité sur la route. Consultez le Manuel du propriétaire pour les détails de fonctionnement et les limites. Visitez votre concessionnaire Subaru participant pour tous les détails. 2. Pour évaluer la résistanc e aux impacts, l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) attribue à chaque véhicule une cote « Bonne », «Acceptable », «Moyenne »ou «Faible »selon sa performance dans cinq essais. Pour recevoir la mention Meilleur choix sécurité+ 2017, un véhicule doit obtenir une cote «Bonne »aux ess ais de collision frontale à faible chevauchement, de collision frontale à chevauchement modéréet de collision latérale, aux essais de résistance de toit et d’efficacité des appuie-têtes. Le véhicule doit offrir, en équipement optionnel, un système de freinage d’urgence autonome (Subaru EyeSight ® ) en plus d’obtenir une évaluation « Avancée »ou «Supérieure »en matière de prévention des collision s frontales. Le véhicule doit aussi être équipéde phares spécfiques ayant obtenu une cote «Acceptable »ou «Bonne »à l’évaluation des éclairages avant. Pour plus de détails, rendez-vous au ww w.iihs.org. 3. L’IIHS accorde aux modèles équipés (de série ou en option) d’un système de prévention des collisions frontales une note « De base », «Avancée »ou «Supérieure »en fonction de la disponibilité d’un dispositif de freinage autonome (freinage automatique) et de l’efficacité d’un te l système dans des essais à 12 mi/h (19 km/h) et 25 mi/h (40 km/h). 4. ALG est la référence de l’ind ustrie en matière de valeurs résiduelles et de données de dépréciation, www.alg.com.

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 3

    ACTUALITÉ Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-3 Poursuite policière mortelle entre Terrebonne et Mascouche Un homme de 18 ans a perdu la vie et un autre a été grièvement blessé à la suite d’une poursuite policière ayant effectivement connu un dénouement tragique, dans la nuit du 11 au 12 septembre, à Mascouche. La voiture dans laquelle ils prenaient place a violemment percuté un arbre tout juste en face de l’hôtel de ville. Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Tout a commencé à Terrebonne lorsque des patrouilleurs ont voulu intercepter trois véhicules, dont un était rapporté volé, sur l’autoroute 640. Les policiers sont parvenus à intercepter un premier véhicule. Le deuxième a réussi à semer les forces de l’ordre, tandis que le troisième a pris la direction de Mascouche. À l’intersection du chemin Sainte-Marie et de la rue Le Gardeur, là où se trouve l’hôtel de ville, la voiture est entrée en collision avec un arbre. Les deux jeunes hommes à bord ont été grièvement blessés et transportés à l’hôpital. Le passager de 18 ans a succombé à ses blessures en matinée. Quant au conducteur, lui aussi âgé de 18 ans, ses blessures sont graves, mais on ne craint pas pour sa vie. Enquête indépendante La voiture lourdement endommagée était toujours sur les lieux de l’accident le 12 septembre en matinée, alors que l’enquête se poursuivait. (Photo : Jean-Marc Gilbert) Comme le prévoit la procédure lorsqu’une personne décède ou subit des blessures graves à la suite d’une opération policière, c’est le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) qui prend l’enquête en charge. Neuf enquêteurs du BEI sont arrivés sur les lieux de l’accident à 7 h 50. Ils ont comme tâche de valider l’ensemble des informations fournies par les corps de police impliqués et d’examiner toutes les circonstances entourant cette poursuite policière mortelle. Un large périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur de l’accident, survenu à une intersection particulièrement achalandée à l’heure de pointe. Les déplacements ont été plus difficiles qu’à l’habitude en matinée. Au moment d’écrire ces lignes, en début d’après-midi, le secteur était toujours bouclé par les policiers, alors que l’enquête se poursuivait. Un cycliste happé à Terrebonne Un cycliste de 20 ans a été transporté à l’hôpital par mesure préventive après avoir été happé par une voiture, le 11 septembre en matinée, sur le chemin Gascon, à Terrebonne. L’accident est survenu vers 9 h 40, à l’intersection du chemin des Anglais. Selon les policiers, l’automobiliste qui circulait vers le nord, sur le chemin Gascon, faisait face à un feu vert tandis que le cycliste, se dirigeant vers l’ouest sur le chemin des Anglais, était face à un feu rouge. Les deux se sont toutefois engagés au même moment dans l’intersection. L’automobiliste n’a pas vu le cycliste à temps et la collision n’a pu être évitée. Couché au sol pendant plusieurs minutes, le cycliste a été immobilisé, mis sur une civière et transporté par ambulance à l’hôpital. Sa vie n’est pas en danger. (Texte et photo : Jean-Marc Gilbert) Autre délai dénoncé par les paramédics Le Syndicat des paramédics de Laurentides- Lanaudière (SPLL-CSN) rapporte un autre délai inacceptable dû à un manque d’ambulances, selon son président, Yan Bonhomme. Celui-ci indique qu’un appel de la plus haute priorité reçu à Terrebonne le 7 septembre, à 14 h 33, a été pris en charge par un véhicule d’urgence de Laval, «car aucun véhicule du secteur n’était disponible, encore une fois», se désole M. Bonhomme. Cela aurait engendré un délai de réponse de 16 minutes. Au moment d’écrire ces lignes, il n’a pas été possible de connaître la nature de l’appel ni de savoir si le délai rapporté a eu des conséquences sur la santé de la personne en détresse. Rappelons que ce n’est pas la première fois que le SPLL dénonce un manque d’effectifs dans la région. Le 21 août, un adolescent a succombé à la suite d’un arrêt cardiorespiratoire à Terrebonne, 24 minutes après qu’un appel d’urgence eut été effectué. Ce sont des paramédics de Repentigny qui étaient intervenus, puisque ceux de Terrebonne et de Saint-Lin répondaient déjà à un autre appel. (Texte : Pénélope Clermont/Photo : archives) Plus de 150 modèles en magasin et sur Rodi.com PROMOTION $ $ 299 749 PRIX RÉGULIER : .99 .99 INCLINABLE ÉLECTRIQUE 4 COULEURS AU CHOIX Valide jusqu’au 30 juillet 2017 TERREBONNE (Lachenaie) 553 des Migrateurs 450-581-7634 G ROUPE STL Service T enue L ivres Service de payes www.groupestl.ca info@groupestl.ca Tél : 450 477-2228 Fax : 450 477-2229 Tél: 450968-1000 Meilleur taux 2.14 % * Taux variable Certaines conditions s’appliquent Gilles Dupuis c.h.a. Courtier immobilier hypothécaire Cell: 514 757-2265 dupuisgilles@videotron.ca 2296, chemin Gascon, Terrebonne 475, mtée Masson, Mascouche Venez nous visiter! 3318, rue Jacob Jordan, Terrebonne Québec Canada J6X 4J6 • Ornemental • Rampe • Verre trempé • Cèdre rouge • Mailles • Lattes www.cloturesfrontenac.com Vous voulez acheter ou vendre. APPELEZ-MOI REMAX DES MILLES- Î LES INC CHANTAL AUGER COURTIER IMMOBILIER www.chantalauger.com ORTHODONTISTE Dr Nathalie BEAULNE 1423, chemin Gascon Terrebonne Bureau #200 450 964-7072 www.orthodontisteterrebonne.ca Bur : 450 471-5503 Cell : 514 730-2221

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 4

    A-4 Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ Avec un intéressant bassin de près de 47 000 emplois, le marché du travail de la MRC Les Moulins a une fois de plus connu une intéressante progression en 2016, avec un gain de quelque 1 700 emplois et une croissance annuelle qui se chiffre à 3,8 %. C’est ce qu’on peut apprendre dans le plus récent bulletin de l’emploi local de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). C’est plus que la moyenne des MRC de la Rive-Nord, qui affichent une progression de 2,7 % pour la même période, et de celles de la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, dont la croissance moyenne a atteint 1,5 %. Du côté de Lanaudière, on fait état d’un gain de 3,1 %, dont 3 % dans la MRC de D’Autray et 2 % dans la MRC de L’Assomption. «Dans la Couronne Nord, le [secteur] manufacturier a compté pour près de 40 % de la croissance de l’emploi, peut-on lire dans le bulletin de la CMM. L’expansion a touché les produits chimiques, plastiques et métalliques, le papier et carton, les aliments et boissons, et les machines.» Les services à la production, notamment la messagerie, le camionnage, le soutien aux entreprises et à l’immobilier, ainsi que les services professionnels, ont pour leur part augmenté leurs effectifs de 3,3 %. En parallèle, les services à la consommation, dont les loisirs et la restauration, ont enregistré une croissance de 2,9 %. C’est donc dire que la progression s’est étendue à la plupart des secteurs économiques, tout comme on le remarque d’ailleurs dans l’ensemble de la RMR de Montréal. 501 emplois de plus dans nos parcs industriels Fait intéressant, c’est la MRC Les Moulins qui affiche la plus importante croissance de l’emploi depuis 2001, ayant passé d’une offre de 25 100 emplois à près de 47 000 postes en 2016. On parle d’une impressionnante hausse de 86 % M A R C H É D U T R A V A I L L’emploi poursuit sa progression dans Les Moulins Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca en à peine 15 ans. En comparaison, la région de Lanaudière a connu un gain de près de 50 % sur cette même période, alors que sur la Rive-Nord, on fait état d’une croissance de 42 %. Dans la RMR, la progression a été moindre, se chiffrant à 17,6 %. «Sur le front de l’emploi, ça va très bien, commente Claude Robichaud, directeur général du Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM). Le contexte économique est positif et en ce qui a trait au taux de chômage, on est près du plein emploi. L’année 2016 a été positive, avec la création de 501 emplois nets seulement du côté de nos parcs industriels. C’est quand même une progression significative par rapport aux années passées, et on l’a validé deux fois plutôt qu’une. C’est sûr qu’il y a certains défis sur le plan de l’emploi partout au Québec, notamment avec le vieillissement de la population, et la MRC Les Moulins ne fait pas exception à la règle. Mais nous sommes du bon côté du versant et notre population active représente une véritable fontaine de Jouvence dans ce contexte de vieillissement.» C’est la MRC Les Moulins qui affiche la plus importante croissance de l’emploi depuis 2001 dans toute la RMR de Montréal, ayant passé d’une offre de 25 100 emplois à près de 47 000 postes en 2016. Afin de répondre à la demande croissante pour ses produits de salle de bain, le manufacturier Vanico- Maronyx entame la construction d’une toute nouvelle usine dans le parc industriel de la 640 Côté-Sud, près du centre de distribution de Sobeys. Avec cet investissement de 10 M$, l’entreprise se donnera les moyens d’atteindre ses objectifs d’expansion. Le projet de relocalisation vise principalement l’ajout d’une ligne de production à la fabrication de meubles. Plus ergonomique et spacieuse, avec ses 78 000 pieds carrés de superficie, la nouvelle usine permettra I N V E S T I S S E M E N T D E 1 0 M $ Vanico-Maronyx se dote d’une nouvelle usine Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca Quoi? Pardon? Je vous entends, mais je ne comprends pas toujours... Retrouvez le plaisir d’entendre de façon discrète et efficace Dépistage auditif sans frais Valide jusqu’au 1 er décembre 2017 LABELLE AUDITION Audioprothésiste 385 montée Masson, Mascouche, bureau 104 sur rendez-vous 450-657-1000 Daphné Godin-Blouin Audioprothésiste Avec un terrain de 270 000 pieds carrés, Vanico-Maronyx se donne aussi d’excellentes perspectives d’agrandissement. (Photo : courtoisie) également de moderniser certains équipements et opérations, toujours dans le but de maximiser l’efficacité opérationnelle et la compétitivité du manufacturier. En plus d’augmenter sa production, l’entreprise souhaite diversifier sa gamme de produits et offrir à sa clientèle de meilleurs délais de livraison pour certains produits ciblés. Quant aux employés, ils ne seront pas en reste, puisqu’on souhaite multiplier les services internes qui leur sont dédiés. «Ça fait plusieurs années que nous avons ce projet en tête, admet Charles-Antoine Gauvreau, directeur général de l’entreprise établie à Terrebonne depuis 1998. Nous ressentions de plus en plus le besoin d’investir dans notre machinerie et d’avoir davantage d’espace pour augmenter notre efficacité opérationnelle. Évidemment, nous visons une progression de notre chiffre d’affaires et graduellement, nous devrions donc créer une vingtaine de nouveaux emplois.» Notons qu’actuellement, Vanico-Maronyx embauche 95 employés. «Aussi, bien que nous respections déjà les normes établies en matière d’assainissement de l’air et de filtration des eaux, nous prévoyons réduire encore plus notre empreinte écologique dans notre nouvelle usine», poursuit-il. Un déménagement graduel Depuis sa fondation en 1980, Vanico- Maronyx allie la créativité humaine et la technologie manufacturière pour concevoir et fabriquer des mobiliers et des sanitaires qui se démarquent par leur design et leur qualité. Elle distribue ses trois gammes de produits à travers le Québec et le Canada, de même que sur la côte est des États-Unis. «Nous vendons nos produits dans des boutiques spécialisées situées principalement au Québec et en Ontario. Nous desservons aussi un peu l’Ouest canadien, et nous venons d’ouvrir une agence dans les Maritimes pour les marchés du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de toute la côte est américaine», poursuit M. Gauvreau. Au total, l’entreprise compte quelque 125 points de vente destinés au commerce de détail. Elle souhaite également s’attaquer au marché des condos et multiprojets en s’adressant directement aux entrepreneurs en construction, un nouveau créneau qu’elle est en train de développer. Précisons que le déménagement vers la nouvelle usine se fera de façon graduelle, afin de limiter les inconvénients pour la clientèle. À cet effet, on prévoit concentrer le tout pendant la période des Fêtes, lors des deux semaines de fermeture habituelle. Téléphone 450 964-4444 Télécopieur 450 471-1023 Internet www.larevue.qc.ca courriel larevue@larevue.qc.ca PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Gilles Bordonado FONDATEUR Aimé Despatis INSPIRATRICE Marie-France Despatis RÉDACTRICE EN CHEF Véronick Talbot JOURNALISTES Mélanie Savage Pénélope Clermont Gilles Fontaine Jean-Marc Gilbert JOURNALISTES-PIGISTES Raymond Berthiaume Karine Audet Pierre-Luc Chenel Stéphane Lapierre Karine Limoges CHRONIQUEURS Robert Gareau Claude Martel La version E-PAPER est DIRECTEUR DES VENTES GillesBordonado DIRECTEUR DÉVELOPPEMENT Daniel Soucy COORDONNATRICES AUX VENTES Lise Bourdages Cinthia Davidson-Audet REFLET ÉCONOMIQUE Luc Laurin CONSEILLERS PUBLICITAIRES Paul Laverdière Yves Chamberland Daniel Soucy Julie Gordian Jonathan Lessard Annie Perron Vivianne Morin Pierre St-Arneault Luc Laurin Charles Verdun GUIDE DES ADRESSES Julie Gordian RÉCEPTION / PETITES ANNONCES / ARCHIVES Carole Cyr Jessica Berry Émilie Bordonado COMPTABILITÉ Lise Caron INFOGRAPHIE / MONTAGE Compo-Max Inc. DISTRIBUTION Publi-Sac Laurentides 1 888 999-2272 TIRAGE 56 000 LA REVUE, journal hebdomadaire, est publiée par LAREVUE de Terrebonne inc. 231, rue Ste-Marie à Terrebonne, province de Québec (Code postal: J6W 3E4) et imprimé par l’imprimerie Transmag. Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Québec. Distribué gratuitement dans les municipalités de Terrebonne, Lachenaie, Mascouche, La Plaine, Saint-François (Laval), Bois-des-Filion et dans les dépôts de journaux de la région. Coût de l’abonnement (12 mois): Canada 165$, États-Unis 300$, Étranger 300$. Tous droits réservés. La reproduction des textes d’information et d’annonces publicitaires est interdite à moins d’une autorisation écrite du directeur. Envoi de publication canadienne #0556971.

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 5

    Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-5 gbordonado@larevue.qc.ca Les campagnes électorales sont des moments privilégiés pour bien des groupes de faire connaître leurs doléances. Les syndiqués et autres citoyens en profitent pour sensibiliser les élus à leurs revendications. C’est le cas pour les cols bleus de Mascouche et les citoyens de la rue des Bernaches à La Plaine, qui ont manifesté bruyamment en ouverture des rencontres du conseil de Mascouche et de celui de Terrebonne lundi. Le choix du mot «indignation» sur notre couverture résume bien leur position. Toutefois, malgré leur mécontentement que je comprends, je doute que ces manifestations mènent à un dénouement rapide et positif de ces revendications qui les affectent, eux en priorité et non tous les citoyens à la fois. À Terrebonne, les demandes des propriétaires de la rue des Bernaches font leur chemin. Mais je ne pense pas qu’il y aura règlement avant l’élection étant donné les parties concernées et les questions juridiques à régler. Ce dossier épineux sera tranché par le nouveau conseil. À Mascouche, les enjeux sont majeurs pour les deux parties, campées sur leur position. Les cols bleus veulent améliorer leur sort, rejettent la sous-traitance et dénoncent l’ajout de cadres, pendant que la Ville cherche des marges Libre opinion GILLES BORDONADO Bleus de manœuvre pour gérer son personnel comme elle l’entend et répond aux moyens de pression en faisant appel à la sous-traitance. Entre force de travail et droit de gérance, le ton monte. Malgré leurs revendications défendables, les syndiqués n’ont souvent pas la cote. Certains les jugent «gras dur», tandis que les hauts cris et le vandalisme de quelques-uns ne passent pas la rampe pour plusieurs. Ces dernières années, des syndicats municipaux à Terrebonne ont joué les durs, faisant beaucoup de bruit et décrétant des grèves qui ont pris les citoyens en otage. Ça ne les a pas rendus populaires. Finalement, ces employés sont rentrés au travail la queue entre les jambes, sans gain significatif. À Mascouche, le maire et son administration sont en position de force. Ils se dirigent vers une réélection facile. Les «Bleus» risquent gros. Comme il est à prévoir qu’il n’y aura pas d’entente d’ici le 5 novembre, on peut se questionner sur la suite des choses. Inévitablement, quelqu’un devra mettre de l’eau dans son vin. Je crois que ces manifestations, alors que les demandeurs ne sont pas en position de force, n’apportent pas les solutions escomptées. Elles ne mènent pas à un règlement, bien que des citoyens se disent lésés par une injustice ou que des employés désirent être écoutés. JUMELÉES AVEC GARAGE PROMO DE LANCEMENT POUR UN TEMPS LIMITÉ UN PROJET CLÉ EN MAIN incluant l’aménagement paysager, le gazon et l’asphalte. Constructions de qualité situées dans un projet intégré bordé d’espaces verts et vous donnant accès à une piscine communautaire privée. 514.898.0300 I 450.964.3400 constructionslacourse.com À PARTIR DE 288 900 $ +TX. OBTENEZ 7 500 $ APPLICABLES SUR LES FRAIS DE NOTAIRE, LES LUMINAIRES ET CERTAINES OPTIONS* *Détails au bureau des ventes NOUVEAU PROJET SEIGNEURIE DU LAC LONG À MASCOUCHE NOUS BÂTISSONS BUREAU DES VENTES 1430, RUE DES FONTAINES, MASCOUCHE QC “Danse L’École avec Aisance” À La Plaine (à 2 minutes du IGA) DIMANCHES, JOURS ET SOIRS DE LA SEMAINE Danse en ligne (jour, soir) Professeure diplômée Vivre plus consciemment Reconnaître notre vraie identité spirituelle HORAIRE DES ACTIVITÉS DE LA SCIENCE DE LA SPIRITUALITÉ (ENTRÉE LIBRE) Tous les DIMANCHES • 11h à midi - Méditation • Midi à 13h - Lectures et causerie-vidéo suivi d’un repas végétarien GRATUIT • Rencontre pour les nouveaux • Programme pour les enfants de 5 ans + Tous les MERCREDIS • Méditation, causerie-vidéo, rencontre d’introduction pour les nouveaux 19h30 à 21h Danse sociale Niveau Bronze, argent et or Coût 6 $ « Latino » Salsa, Bachata, Merengue, Cha Cha tropicale Coût 6 $ DANSE SOCIALE EN GROUPE débutants et avancés Cha cha - triple swing - rumba - mambo - samba - fox trot - tango - merengue - valse lente ✓ Latino (Salsa, Bachata, Merengue, cha cha tropicale) ✓ Danse en ligne (jour ou soir) ✓ Danse country (ligne ou couple) ✓ Rock, swing, grande valse, etc. ✓ Inscription gratuite par téléphone ou internet ✓ Bienvenue aux gens seuls ✓ Chorégraphie pour les mariages 450 477-8588 Cell.: 514 918-3571 adonaldson@live.ca Cours et ateliers offerts gratuitement (Inscription requise) COURS D’INTRODUCTION À LA MÉDITATION La méditation accessible à tous Mardi - 19h30 à 21h30 26 sept., 3 et 10 oct. Mardi - 19h30 à 21h30 31 oct., 7 et 14 nov. POUR NOUS AIDER DANS NOTRE CHEMINEMENT SPIRITUEL CUISINE VÉGÉTARIENNE ET DÉMOS Alternatives aux produits laitiers (végane) Dimanche – 14h à 15h30 24 sept. 3 salades-repas protéinées, simples et faciles Samedi – 13 h à 14h30 14 oct. Hamburgers sans viande et frites santé Samedi – 13 h à 14h30 28 oct. RETRAITES DE MÉDITATION Une pause bénéfique à tous les niveaux : physique, mental et spirituel Samedi - 13 h à 16 h 21 oct. et 18 nov. MIEUX-ÊTRE L’amour en action Tout est énergie en mouvement. Découvrez les 3 énigmes de l’amour vibrant, efficace et profond Dimanche – 14 h à 16 h 12, 19 et 26 nov. Comment obtenir l’état de contentement de soi ? En découvrant et en appliquant au quotidien les vertus fondamentales de la vie. Dimanche – 14 h à 16 h 15, 22 et 29 oct. Ragoût de boulettes du temps des Fêtes Mieux comprendre le cheminement spirituel Vendredi – 19h30 à 21 h Questions/réponses pour cerner les enjeux, 17 nov. les bienfaits et les difficultés. Dimanche – 14 h à 16 h 1 er oct. et 5 nov. Dès l’instant où nous tournons les yeux vers Dieu, il vient à notre secours. - Sant Rajinder Singh Ji Mahara ! ue n ve ien B Centre de Méditation Mascouche 2255, chemin Ste-Marie (angle chemin des Anglais) Mascouche J7L 1A7 450 417-0701 www.Science-Spiritualite.quebec www.sos.org/french 1 877 417-0701

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 6

    A-6 Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ C’est au son de trompettes et de cris que les conseillers municipaux de Mascouche ont fait leur entrée dans la salle du conseil au soir de la séance du 11 septembre. Plus de 130 représentants du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et des cols bleus ont bruyamment manifesté leur mécontentement. M A N I F E S T A T I O N D E S C O L S B L E U S Début de séance houleux à Mascouche Pénélope Clermont journaliste@larevue.qc.ca Les syndiqués dénonçaient principalement les agissements du maire, Guillaume Tremblay, à qui ils reprochent «de diminuer les services aux citoyens, de coûter cher aux contribuables avec la sous-traitance à outrance, de ne pas respecter ses employés, de doubler la masse salariale des cadres de la Ville et de réduire la qualité des installations municipales». En guise de protestation, les syndiqués avaient placardé la porte de la salle du conseil d’autocollants sur lesquels on pouvait lire : «Face à la dictature… DE- BOUT!». Ces mêmes autocollants ont aussi été apposés sur des biens publics et sur les véhicules du maire Tremblay et du directeur général de la Ville, Sylvain Chevrier. Ces deux derniers ont d’ailleurs porté plainte à la police. La prothèse qui vous fait rayonner. Les membres du conseil municipal et le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, ont dû traverser une horde de manifestants pour pénétrer dans la salle du conseil, le 11 septembre. (Photo : Pénélope Clermont) Le SCFP se fait entendre Une centaine de personnes ont pu assister à la séance un peu après 19 h. La première période de questions a été monopolisée par la partie syndicale, après quoi cette dernière a quitté les lieux. Denis Bolduc, président du SCFP-Québec, a critiqué les 84 demandes de la Ville apparaissant sur la convention collective, un nombre qu’il considère comme exagéré. M. Bolduc a aussi remis en question la «maladie de vouloir tout donné en sous-traitance». De part et d’autre, on s’est lancé la balle pour reprendre les négociations, ce à quoi M. Tremblay a fini par répondre qu’il était prêt à aller en arbitrage au besoin. «Vous êtes en train de dire : “Je ne veux pas négocier et je veux me fier à un arbitrage pour fixer les conditions de travail.” Au SCFP, on s’est toujours entendus avec les maires de bonne volonté. On est prêts à négocier, il y a des solutions, faites confiance à vos employés municipaux», a rétorqué Marc Anger, directeur québécois du SCFP. «Gestion douteuse» soulevée Dans un communiqué émis en début de soirée, le SCFP a dénoncé l’augmentation du nombre de cadres, passé de 25 en 2013 à 46 en 2017. On fait aussi allusion au «retour d’une gestion douteuse» au sein de l’administration municipale en soulevant les arrestations effectuées par l’UPAC en 2012. «Je suis capable d’en prendre, mais quand on attaque la Ville sur un passé plus difficile qu’on a vécu avant notre arrivée, je trouve ça très malhabile et ce n’est pas ça qui fait avancer un débat», a répliqué le premier magistrat, qui invite plutôt les intervenants à la table de négociation. «Quant à l’embauche des cadres, les HEC le disent : les villes comme Mascouche en ont 1,5 par 1 000 habitants. Nous en avons 1 par 1 000 habitants. Une ville qui a développé des divisions économique, environnementale et de communications se doit d’avoir des gens pour les chapeauter», a-t-il justifié avant de conclure : «J’ai entendu des discours de bonne foi ce soir, malgré que je sois très fâché qu’on s’en soit attaqué à des équipements privés et publics. On va tourner la page sur cet événement et on souhaite être à la table pour négocier.» Centre de prothèses capillaires et de prothèses mammaires externes Vous suivez des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie ? Vous avez un problème de calvitie ? Venez nous rencontrer, on a tout ce qu'il vous faut pour vous redonner votre confiance en vous et votre assurance suite à la perte de vos cheveux. La Beauté en Soi a ce qu'il vous faut ! Denis Brisson d.d. François Brisson d.d. Salon la Beauté en Soi 396, montée Masson, Mascouche 450 325-1421 | www.denturologistesbrisson.com CENTRE DE PROTHÈSES CAPILLAIRES ET PROTHÈSES MAMMAIRES EXTERNES 772, montée Masson, Mascouche www.labeauteensoi.ca www.bonnets.labeauteensoi.ca 450 918-9008 Diane Provost Conseillère avec 25 ans d’expérience

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 7

    ACTUALITÉ Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-7 S É A N C E D U C O N S E I L M U N I C I P A L Fini, les sacs de plastique à Mascouche Une fois les manifestants partis, après la première période de questions, la séance du conseil municipal s’est déroulée dans le calme plat. On a entre autres pu apprendre que la Ville de Mascouche bannira, à compter du 22 avril 2018, soit le Jour de la Terre, la vente et la distribution de sacs de plastique à usage unique sur son territoire. Pénélope Clermont journaliste@larevue.qc.ca Mascouche se joint ainsi au mouvement initié par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). «Au cours des dernières années, nous avons posé de nombreux gestes pour protéger notre environnement et devenir une ville de plus en plus verte. Joindre le mouvement pour le bannissement des sacs de plastique à usage unique allait donc de soi. En nous unissant aux autres villes du Grand Montréal, mais aussi à celles du monde entier, nous contribuerons à accélérer le pas dans la lutte aux changements climatiques», a souligné le maire Guillaume Tremblay, également membre de la Commission de l’environnement de la CMM. Actuellement, entre 1,4 et 2,7 milliards de sacs d’emplettes, principalement en plastique, sont distribués chaque année au Québec. Seulement 14 % de ces sacs sont récupérés, a-t-il rappelé. Quant au reste, leur impact est grand sur l’environnement. Au cours de l’année 2018, un règlement municipal entrera ainsi en vigueur, et une campagne d’information sera déployée en vue d’informer les citoyens et les commerçants de cette nouveauté. Les détails concernant les types de sacs visés par l’interdiction seront notamment précisés. Dans la veine de l’environnement, le conseil a par ailleurs autorisé l’acquisition de andrelefrancois.ca Au cours de l’année 2018, un règlement municipal entrera en vigueur pour mettre fin à la vente et à la distribution de sacs de plastique à usage unique. bacs et de conteneurs semi-enfouis pour la collecte de matières résiduelles, de matières organiques et du recyclage au coût de 1 750 000 $. Cette mesure rejoint la nouvelle collecte qui entrera en vigueur au printemps 2018. Nouvelles initiatives entérinées À pied d’œuvre… pour vous! France Bisson Technicienne en soin des pieds et beauté des pieds 50 $ Soin complet entre 1 h 1/2 et 2 h Employeur majeur sur le territoire avec près de 400 travailleurs sur une base permanente, la Ville de Mascouche, dans le but de rendre hommage aux personnes qui façonnent quotidiennement la municipalité, a décrété la semaine du 11 au 17 septembre 2017 comme étant la «Semaine de la valorisation des services aux citoyens», sous le slogan «À Mascouche, on se dit merci!». Le conseil a aussi adopté la nouvelle Politique de l’information de la Ville de Mascouche, un outil de structuration qu’on retrouve au sein d’autres administrations municipales, a précisé le premier magistrat. Enfin, on a autorisé la tenue d’un festival, CHAPÖ, afin de «dynamiser le noyau villageois». La première édition de cet événement pour laquelle peu de détails ont été fournis se déroulera le 22 septembre 2018. Route 337 La Ville de Mascouche a aussi profité de la séance du 11 septembre pour ajouter sa voix dans le dossier de l’élargissement de la route 337. Une résolution demandant au ministre des Transports de «s’engager à prendre tous les moyens nécessaires pour s’assurer que les travaux […] se fassent dans les meilleurs délais» a été adoptée. On y demande aussi qu’un échéancier soit précisé. La résolution sera transmise au ministre des Transports, Laurent Lessard, ainsi qu’à d’autres intervenants politiques du territoire. INVITATION Comment la vous touchera-t-elle? incorporés sont concernés. Éric Chaput, LL.B., M. Fisc. Audrey Lehoux, Avocate, LL.M., Fisc Éric Delisle, CPA, CGA Via Capitale Distinction agence immobilière Courtier immobilier résidentiel 514 891-4663 2295, chemin Gascon | Terrebonne | 450471-3181 514␣992-5921 Reçu d’assurance | Certificat-cadeau disponible | Membre de A.N.Q. Massage traditionnel Chinois • Reçu d’assurance Reçu d’assurance / Certificat cadeau • Certificat cadeau Membre de A.C.T.M.D. Massage Tui-Na En plus de l’apport d’une détente générale, ce massage vous régénère. Il renforce la vitalité et le bien-être. Il soulage la fatigue, augmente les mécanismes de défense, aide à prévenir la maladie. «The origin-point therapy» Traitement pour les maux de tête, cou, bras, épaules, dos, jambes, pieds, (migraine, tendinite, nerf sciatique...) Massage des pieds Très répandu en Chine, ce massage est précédé d’un bain de pieds. Il relâche les tensions, améliore la circulation et favorise un meilleur fonctionnement de l’organisme. Il permet de soulager de nombreux maux lié au stress et au surmenage. Prenez rendez-vous Li Liu 514 554-7177 785, Place des Roselins, Mascouche ENTRÉE GRATUITE. INSCRIPTION OBLIGATOIRE. Le jeudi 28 septembre, de 17 h à 19 h, Hôtel Impéria et Suites à TERREBONNE Inscrivez-vous avant le 25 septembre au 450 964-1562 poste 1221 ou à info.terrebonne@mallette.ca Le mardi 3 octobre, de 17 h à 19 h, Centre BMO de SAINT-HYACINTHE Inscrivez-vous avant le 29 septembre au 450 774-7165, poste 2221 ou à info.saint-hyacinthe@mallette.ca

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 8

    A-8 Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ G O L F L E B O I S É Le chalet ne sera pas démoli Le chalet et la boutique du Golf Le Boisé, dans le secteur Lachenaie, ne seront pas détruits. La demandedéposée il y a quelques semaines par le propriétaire, Eric Vandal, au comité de démolition de la Ville de Terrebonne a été refusée. Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca La décision a été adoptée à l’unanimité par le comité composé des élus Marc Campagna, Frédéric Asselin et Claire Messier, à l’issue de la séance du 5 septembre. Plusieurs raisons ont été invoquées pour justifier ce refus. «Le bâtiment comme tel n’était nullement délabré ou vétuste. Il est encore en bon état et il ne présente pas détérioration architecturale ou physique susceptible de nuire au voisinage, affirme le président du comité, Marc Campagna, dans un communiqué de presse. Également, aucun programme de réutilisation du sol n’a été présenté.» M. Campagna souligne aussi que plusieurs citoyens, dont neuf étaient présents à la séance du conseil du 5 septembre, se sont opposés à cette demande. Comité de sauvetage heureux Le Comité de sauvetage du Golf Le Boisé est satisfait de la décision rendue et des motifs retenus pour refuser de délivrer un permis de démolition. «Plus de 500 citoyens, dont la majorité provenant du quartier, ont signifié leur opposition. Les gens se sont mobilisés, car c’est un enjeu très important», commente Serge Gloutnay, porte-parole du comité. Il fait toutefois appel à la prudence, puisqu’il sait que le propriétaire a 30 jours pour en appeler de la décision. Le maire de Terrebonne, Stéphane Berthe, se réjouit également de la décision du comité de démolition. «Je le répète: tant que je serai maire, il n’y aura pas de développement résidentiel sur les terrains du golf. Nous allons prendre le temps pour bien évaluer les possibilités quant à l’avenir du site», réitère-t-il par voie de communiqué. Propriétaire déçu Le propriétaire Eric Vandal ne nous a Le propriétaire du site du Golf Le Boisé, Eric Vandal, n’a pas obtenu la permission de démolir les bâtiments qui servaient de chalet et de boutique à l’époque où le golf était exploité de façon publique. (Photo: Jean-Marc Gilbert) JP CHARETTE ENR. Expert en ramonage de cheminée et les environs Nous offrons les meilleurs services au meilleur prix pour le nettoyage complet de foyer, poêle et cheminée POURQUOI HÉSITER ? Voici notre meilleure offre de l’année ! Cellulaire 514 729-1932 Commercial 514 728-1266 Pour mieux vous servir Votre ramoneur est toujours là! 74 dans ’ ex pér i e n ce Membre APC Licence RBQ : 827-830-9346 Avis de convocation Aux membres du Centre de la petite enfance Contact Jardin-Soleil Inc. Assemblée générale annuelle Mercredi le 20 septembre 2017 à 19h 7150, rue du Limier Terrebonne (Secteur La Plaine) Le Conseil d’administration pas accordé d’entrevue. Le porte-parole du Golf, Marco Parent, avoue être «déçu du résultat» et «en réflexion» quant à la suite des choses. Il n’a pas voulu dire si M. Vandal a l’intention de porter la cause en appel et n’a pas voulu se prononcer sur le fait que plus de 500 citoyens se sont opposés à la démolition des bâtiments. Rappelons qu’en février, le conseil municipal a adopté l’imposition d’une réserve foncière sur le lot pour interdire toute modification majeure au site pendant deux ans. M.Vandal conteste cette mesure devant les tribunaux. VOUS AVEZ DES DOULEURS? JUSQU’À 10 000 $ EN CRÉDIT D’IMPÔT † 10% DE RABAIS * Afin de prévenir et guérir, consultez-nous! Douleurs aux genoux, hanches, talons et bas du dos Cors, callosité, verrues plantaires et autres Soins de pieds professionnels avec bain Traitement des champignons au laser Orthèses (minces, efficaces, résistantes, exclusives) Dr. Tania André, podiatre Dr. Élisabeth Provencher, podiatre 402, montée Masson, local 1, Mascouche 2681, chemin Gascon, Mascouche | 450 968-2882 | vitreriegascon.com † Vos dépenses doivent excéder 2500$, crédit maximal : 10 000$. *Offre pour une durée limitée, valide uniquement sur les FENÊTRES ISODÉCO. Des conditions s’appliquent, détails en magasin. Aucune référence médicale requise Couvert par la plupart des assurances 450 474-4486 • www.podiatremascouche.com

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 9

    Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-9 .COM .COM .COM .COM .COM .COM 1-855-711-2524

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 10

    A-10 Le mercredi 13 septembre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ Les membres du Regroupement des propriétaires des rues des Bernaches et des Bouvreuils dont les terrains renferment de nombreux débris de voitures n’en peuvent plus des délais qui s’accumulent depuis la découverte de la problématique, en juin 2016, et la judiciarisation du dossier six mois plus tard. Des Plainois à bout de nerfs Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Ils ont profité du fait que la séance du conseil municipal de Terrebonne du 11 septembre se tenait dans leur secteur pour faire entendre leur colère (voir autre texte). Après une brève manifestation tenue en fin SOURIEZ À L’EXPÉRIENCE DENTAIRE POSITIVE De nombreux débris de voitures ont été trouvés le 11 septembre sous le terrain de la résidence où habite Édouard Robichaud, sur la rue des Bouvreuils. (Photo : courtoisie) BLANCHIMENT DENTAIRE GRATUIT * Valeur de 400 $ *Lorsque vous effectuez un examen complet, pour nouveaux patients. Valide jusqu’au 30 septembre 2017 Orthodontie et Invisalign | Réhabilitation esthétique Implantologie | Dentisterie générale 2301, rue de Versailles Mascouche, Québec J7K 0L3 450 914-3817 Gaétane Larouche INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT www.sdle.ca d’après-midi, des dizaines de citoyens se sont déplacés à l’école de l’Odyssée, où avait lieu la séance. À l’entrée de l’école, ils ont étalé des boîtes contenant de nombreux débris de voitures trouvés par des résidents au cours des derniers mois. Plusieurs de ces pièces provenaient d’un terrain de la rue des Bouvreuils, où des travaux d’excavation s’étaient tenus en matinée en raison d’un problème d’affaissement de terrain de cause inconnue. «Je m’attends à de mauvaises surprises», avait soupiré ce matin-là Édouard Robichaud, qui habite l’endroit depuis 12 ans. En effet, pièces de silencieux, morceaux de batterie d’auto et diverses pièces de métal ont été trouvés autour de sa résidence. Tests réclamés Alain Brisebois, porte-parole du regroupement, demande depuis des mois au maire de Terrebonne, Stéphane Berthe, de venir COURS DE DANSE JOUR | SOIR | FIN DE SEMAINE ÉCOLE DE DANSE TERREBONNE 1016, St-Antoine (coin St-Michel) Terrebonne Inscription par téléphone ou internet www.ecolededanseterrebonne.com ecole.gaetane@videotron.ca 471.9429 450 Danse sociale, en ligne, latino Chorégraphie pour mariage Cours privé, semi-privé, groupe Débutant • Intermédiaire • Avancé • Bronze • Argent • Or FORFAITS DANSE EN LIGNE 15 semaines DANSE SOCIALE 14 semaines Voir autres prix sur notre site 90 $ / pers. 110 $ / pers. rencontrer les résidents. Le maire, lui, veut obtenir des réponses à fournir aux citoyens avant de les rencontrer. Ces réponses devraient provenir d’un rapport qui doit être remis dans quelques semaines par la firme d’experts-conseils Golder, un expert commun choisi par les deux parties et mandaté pour effectuer une analyse complète du dossier pour un montant de plus de 78 000 $, sans compter les taxes. Le regroupement de propriétaires ne veut que des tests de sol depuis le début. «Si la Ville avait accepté de faire des tests de sol à l’été 2016, il n’y aurait pas eu d’avocats, nous n’aurions pas eu besoin de Golder et le problème serait déjà réglé aujourd’hui», résume M. Brisebois. Le fait que le dossier ne soit pas encore réglé entraîne d’autres problèmes. Par exemple, une dizaine de propriétaires peinent à vendre leur propriété. Les agents immobiliers hésiteraient même à accepter des contrats pour ces maisons qui ont été construites sur l’ancien site de Pièces d’auto Brady. Une rencontre regroupant des représentants des propriétaires, de la Ville, les avocats de chaque partie et la firme Golder devrait se tenir à la mi-octobre, une fois l’expertise complétée et le rapport final rendu. Selon les résultats de l’expertise, la possibilité d’une entente hors cour sera étudiée. Pendant ce temps, les propriétaires doivent continuer d’attendre, à leur grand désarroi. LSS Mini-Beetle 2017-18 2895 $ (Non taxable) mobilité

Page 1 of 8

Please wait