Topics
Publishers
Add to bookmarks Add to subscriptions Share
Hebdo LA Revue 450 964-4444
Newspapers | News / Advertiser / Advertisement / Periodicals / Newspaper / Community 2012-05-02 09:51:06
Page 1 of 13
  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 1

    0% 0% * de financement *Voir détails en magasin Chevrolet Cruze 2012 GRENIER CHEVROLET BUICK GMC 471-3746 Recyclez-moi après lecture Contient des fibres recyclées TERREBONNE Semaine du 2 au 8 mai 2012 53 e année, n O 49 MAINTENANT 57800 EXEMPLAIRES CERTIFIÉS MOINS D'ACCIDENTS SUR NOS ROUTES La sensibilisation frappe ! Pages A-6 et A-7 Un bouquet d'éclats de rires Page B-1 Les 50 ans et plus étaient au rendez-vous Page A-3 Motion unanime pour la démission du maire Page A-11

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 2

    A-2 | Le mercredi 2 mai 201 2 | L A R E V U E | www.larevue.qc.ca À À Terrebonne, Terrebonne, plus plus Ford Ford que que jamai jamai s s ! ! TERREBONNE FORD 2730, chemin Gascon (près 640) « ESSAYEZ D'EN TROUVER UNE QUI VOUS EN DONNE PLUS POUR VOTRE ARGENT. » AUCUNE COMPARAISON. AUCUN COMPROMIS. FORD. UNE FOULE DE CARACTÉRISTIQUES EXCLUSIVES À LA CATÉGORIE 0%TAUX DE FINANCEMENT ANNUEL 72 MOIS L'ACHAT OU 48 MOIS À LA LOCATION * † JUSQU'À 450 968-9000 TFord.ca FOCUS SE BERLINE 2012 BIEN ÉQUIPÉE LOUEZ POUR UNE FOULE DE CARACTÉRISTIQUES DE SÉRIE 199 $* PAR MOIS FUSION SE 2012 ÉQUIPÉE É É D'UNE BOÎTE Î AUTOMATIQUE ACOMPTE DE 2 895 $. 0 $ DÉPÔT DE GARANTIE. FRAIS DE TRANSPORT ET TAXE SUR LE CLIMATISEUR INCLUS AUCUNE COMPARAISON. AUCUN COMPROMIS. SEULEMENT CHEZ VOTRE CONCESSIONNAIRE FORD. DES SEIGNEURS FORD 893, Léon-Martel INCLUANT «PREMIÈRE DE CLASSE» PARMI LES VOITURES COMPACTES 5,5 L / 100 km SUR ROUTE^^ 7,8 L / 100 km EN VILLE^^ AU TAUX DE FINANCEMENT ANNUEL DE 0 % TERME DE 48 MOIS. LIMITE DE 16 000 KM PAR AN. 925 $ EN RAJUSTEMENTS DE PRIX ACOMPTE DE 2 675 $. 0 $ DÉPÔT DE GARANTIE. FRAIS DE TRANSPORT ET TAXE SUR LE CLIMATISEUR INCLUS ® MEILLEUR CHOIX SÉCURITAIRE BERLINE BERLIN ET À HAYON FIESTA SE HATCHBACK 2012 5 901 $ EN RAJUSTEMENTS DE PRIX 830 $ 20 398 EN RAJUSTEMENTS DE PRIX $ ACHETER POUR SEULEMENT 289 $ AU TAUX DE FINANCEMENT * À L' ACHAT DE 5,99 % TERME DE PAR MOIS 72 MOIS LOUEZ POUR AU TAUX DE FINANCEMENT ANNUEL DE 0 % TERME DE 48 MOIS. LIMITE DE 16 000 KM PAR AN. INCLUANT INCLUANT 179 $* PAR MOIS (coin boul. des Seigneurs et montée Masson) ACOMPTE DE 1 795 $. 0 $ DÉPÔT DE GARANTIE. FRAIS DE TRANSPORT ET TAXE SUR LE CLIMATISEUR INCLUS quebecford.ca LES ACHETEURS AVISÉS LISENT LES PETITSCARACTÈRES. Les véhicules illustrés peuvent êtredotés déqui p ements offerts en option. Les concessionnaires peuvent vendre ou louer à prix moindre. Ces offres s 'adressent à des particuliers admissibles uniquement, sur approbation du crédit par Crédit Ford. Cer tains clients pourraient ne pas êtreadmissibles au taux d'intérêt annuel le plus bas. Un dépôt de s écurité pourrait êtreexigé par Crédit Ford selon les termes et conditions du crédit du client. Ces offres excluent les frais d'immatriculation, les assurances, le plein de carburant, l'inscription au RDPRM (pour les véhicules financés ou loués ), la taxe écologique sur les pneus neufs, la TPSet la TVQ. Un dépôt de sécurité pourrait êtreexig é par Crédit Ford selon les termes et conditions du crédit du client. Tous les prix et rabais sont a ppliqués à partir du prix de détail suggéré par le constructeur (PDSC). Ces offres sont d'unedurée limitéeet peuvent êtreannulées en tout temps sans préavis. Pou r obtenir tous les détails, consultez votre concessionnaire Ford, ou appelez leCentredes relations avec la clientèle Fordau 1 800 565-3673. † Obtenez un taux d'intérêt annuel de 0 %/0 %/5,99 % pour le financement à l'achat de la Focus (excluant la version S)/Fiesta (excluant la version S)/Fusion 2012 neuve pour un terme maximal de 72 mois. Par exemple pour un financement à l'achat de 20 000 $/20 398 $ incluant un rabais du manufacturier de 5 500 $ et une contribution du concessionnairede 401 $ au taux d'intérêt annuel de 0 %/5,99 % pendant 72 mois, la mensualité exigibleest de 277,77 $/289 $ le coût d'emprunt est de 0 $/3 376 $ $ ou le taux d'intérêt annuel est de 0 %/5,99 %, pour une somme totale remboursablede 20 000 $/20 398 $ . Un acomptede 0 $/2 895 $ est exigé dans le cadrede l'offrede financement à l'achat. Les taxes sont exigibles sur le montant total du prix à l'achat. * Louez la Focus SE berline/FiestaSE 2012 neuveau taux d'intérêt annuel de 0 % pour un termeallant jusqu'à 48 mois pour une mensualité exigiblede 199 $/179 $ moyennant un acomptede 2 675 $/1 795 $. Cette offre inclut des montants de 750 $/500 $ en rabais du constructe ur et de 175 $/330 $ en contribution du concessionnaire. L'obligation locative totaleest de 12 227 $/10 433.56 $, la valeur de rachat optio nnelleest de 7 416 $/6 336 $ et le prix total d'acquisition est de 19674 $/16 769 $. Les taxes son t exigibles sur le montant total du prix de financement à la location, après déduction de tous rajus tements de prix. Certaines conditions et une limitede 16 000 km par année pour une période de 48 mo is s'appliquent. Un coût de 0,12 $ par kilomètre s'appliqueau-delà de la limite permise, en plus des taxes exigibles. ± Cotes de consommation de carburant estimatives pour la Focus SE 2012. Les cotes de consommation de carburant sont établies selon des méthodes d'essai approuvées par Transports Canada. †† © 2012 SIRIUSCanada Inc. «SiriusXM'», le logo SiriusXM, de même que les noms et logos des stations sont des marques de commercedeSiriusX M Radio Inc. utilisées en vertu d'une licence.

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 3

    RENDEZ-VOUS PHARMAPRIX 50+ EN ACTION Mascouche a pris un nouvel en - vol avec la tenue de la 1 re édi - tion du Rendez-Vous Pharmaprix 50+ en Action, initiée par la pharmacienne Julie Doucet. Son idée a fait son chemin dans tous les milieux mascouchois pour fina - lement se concrétiser à l'aréna de Mas - couche les 28 et 29 avril. Les discours d'ouverture de ce rendez-vous consacré aux 50 ans et plus faisaient d'ail - leurs tous état d'un nouvel envol pour Mas - couche. Une façon de crier à tue-tête que la ville renaîtra toujours de ses cendres, contre vents et marées, avec les énergies positives du milieu. «Pourquoi ne voit-on pas aujourd'hui, dans l'aréna, les journalistes de tous les grands médias nationaux pour constater ce beau succès», a notamment questionné le député de Masson, Guillaume Tremblay, sous les applaudissements des personnalités et responsables des kiosques présents à cet événement. Plus de 3 000 visiteurs «Quand je me suis installée dans cette ville, je me suis vite aperçue que les person - nes de 50 ans et plus ignoraient pour la plupart l'existence de services com - munautaires et commerciaux leur étant dédiés dans la région. J'ai donc proposé la mise en place d'un tel salon à la directrice générale de la Chambre de commerce de Mascouche, Vicky Marchand, au directeur général de la Caisse populaire Le Manoir, Martin Léveillé, et à la Ville de Mascouche. Je n'ai eu que des réactions positives», a pour sa part raconté Julie Doucet, pro - priétaire de la succursale Pharmaprix sise sur la Montée Masson, à Mascouche, qui nour - rit ce projet depuis six ans. Jointe au terme du Salon, elle s'est d'ail - leurs réjouie de l'engouement qui y a été ressenti. «C'est une grande réussite pour une première édition! Nous avons même ac - cueilli plus de gens que je ne l'espérais en dépassant notre objectif de 3 000 visiteurs. C'est sûr qu'il y aura des ajustements à faire mais franchement, nous n'avons reçu que de bons commentaires de la part de la population et des exposants. Cela m'a per - mis de réaliser qu'il y avait vraiment un be - soin pour ce genre d'événement.» Cinquante kiosques Au total, une cinquantaine de kiosques étaient ouverts aux visiteurs: bureaux de no - taires, salon funéraire, libraire, podiatre, agence de voyage, police, organismes com - munautaires de loisirs, de santé et d'en - traînement, peintres, tout y était ! Plusieurs y ont découvert des services dont ils igno - raient l'existence. «C'était d'ailleurs l'un des objectifs poursuivis par le Salon», précise Mme Doucet. Outre les kiosques, les visiteurs ont pu as - sister à de nombreuses conférences, dont celles données par le porte-parole de l'évé - nement, le chronique Marcel Bouchard, et par le très aimé Jean-Marc Chaput. Plusieurs ont aussi pris part aux ateliers offerts sur place. Un beau succès, comme toute, qui promet beaucoup pour l'an prochain. Marcel Bouchard, porte-parole de la première édition du Rendez-vous Pharmaprix 50 + en Action, en pleine conférence. (Photo : Marie-Claude Lapointe) Besoin d'une hypothèque ? Achat - Refinancement Consolidation de dettes Renouvellement Manon Gélinas B.Sc., c.h.a Courtier hypothécaire agréé 514 953-1428 Exigez Multi-Prêts, rien de moins. Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.c a | A-3 Une cinquantaine d'exposants, des milliers de visiteurs MASSOTHÉRAPIE Karine Beauregard Marie-France David Karine Gagnon Lundi au vendredi Sur R-D-V seulement Massage 1h Massage 1h30 5 5 $ 7 8 $ Certificats-cadeaux disponibles tx incluses tx incluses Traitement professionnel par des thérapeutes d'expérience. Massage à votre besoin : Thérapeutique, spécifique ou de détente. Membre de M.O.N. Réseau Plus et de l'A.N.Q. 197, rue Chapleau Vieux-Terrebonne (514) (514) (514) (514) (514) (514) (514) (514) (514) (514) 244-0097 244-0097 244-0097 244-0097 244-0097 244-0097 244-0097 244-0097 244-0097 244-0097 Institut de beauté enr. Esthéticienne - Électrologue Traitements de cellulite - Facial - Électrolyse Soin de l'acné - Cours de maquillage Manucure - Pose d'ongles Épilation Martine Nadeau Diplômée en drainage lympathique par le Dr A. Leduc 1004, Chemin du Côteau, Lachenaie 450 492-5671 Ces sourires aux lèvres reflètent la fierté d'avoir accompli toute une mission. Le premier Rendez-vous Pharmaprix 50+ en Action a été réalisé grâce aux partenariat et au soutien moral de Marie-Claude Lapointe, photographe, Claude Perrotte, directeur général de la Ville de Mascouche, Martin Léveillé, directeur général de la Caisse populaire Le Manoir, Guillaume Tremblay, député de Masson, Julie Moreau et Richard Mercier du club FADOQ - Cercle d'Or, Normand Pagé et Jacques Tremblay, conseillers municipaux. À l'avant, on retrouve Manon Blais, Émilie Aubé, Chantal Fillion, conseillère municipale, Vicky Marchand, directrice générale de la Chambre, Pierre Névraumont, président de la Chambre, Julie Doucet, instigatrice, et Denise Paquette, conseillère municipale. (Photo : Danièle Miny) Vicky Marchand, fière du succès remporté par le Salon tel que confié au journal La Revue au lendemain de l'événement. (Photo : Danièle Miny) Le député de Masson, Guillaume Tremblay, et le président du club FADOQ - Cercle d'Or de Mascouche, Richard Mercier, ont applaudi les discours d'ouverture du Salon. (Photo : Danièle Miny) Régime d'amaigrissement Détaillant autorisé * Supplément protéiné * Maintien la vitalité et l'énergie * Revitalise la peau * Suivi hebdomadaire Livre de recettes + Séance d'information GRATUITS (valeur de 69,95 $) Clinique d'Orthothérapie & Spa Quatre Saisons 450 471-3361 790, boul. des Seigneurs, Terrebonne www.IdealProtein.com 450 326-1133 ou 514 702-2853 559, montée Masson Terrebonne J6W 2Z4 (face à la rue Ernest Mathieu) 1423, chemin Gascon Terrebonne Bureau #200 * Prélèvements sanguin s SUR PLACE ou À DOMICILE * Vaccins santé-voyage Infirmières membres de L'OIIQ * Ostéopathie * Massothérapie Reçu disponible ORTHODONTISTE ORTHODONTISTE Dre Nathalie Nathalie Beaulne Beaulne 450 964-7072

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 4

    A-4 | Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.ca À LIRE CETTE SEMAINE Actualité TÉLÉPHONE Chauffeur IVRE arrêté Sports 450 964-4444 TÉLÉCOPIEUR 450 471-1023 INTERNET www.larevue.qc.ca COURRIEL la revue@larevue.qc.ca PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Gilles Bordonado FONDATEUR Aimé Despatis Page A-8 Communautaire Étoiles et TOURNESOLS Carl Hozjan en FINALE! Page A-38 Page A-61 Nos rubriques Agenda communautaire.........A-42 Commerce en revue ..............A-46 Tableau indicateur, agenda sportif ......................A-55 Un brin d'histoire .....................B-7 Pellicule et popcorn ...............B-14 Horoscope .............................B-15 INSPIRATRICE Marie-France Despatis RÉDACTRICE EN CHEF Véronick Talbot Actualité ASSOCIATION ÉTUDIANTE DU CÉGEP DE TERREBONNE La démission de Mme Beauchamp exigée L'aile exécutive de l'Association gé - nérale des étudiantes et étudiants du Cégep de Lanaudière à Terrebonne (AGEECLT) exige la démission de la mi - nistre de l'Éducation, Line Beauchamp. «Elle ne négocie pas de bonne foi et met sérieusement en danger l'intégrité physique des étudiants», a déclaré le président, Lucas Galarneau. JOURNALISTES Mélanie Savage Pénélope Clermont Karine Limoges JOURNALISTES-PIGISTES Raymond Berthiaume Camille Charron-Bigras Yvan Lavoie Valérie Maynard Danièle Miny Sarah Paré-Wild Laurie Prud'Homme presse@larevue.qc.ca KARINE LIMOGES «Il faut trouver des coupables, car la crise dérape, lance M. Galarneau. Le rôle premier du gouvernement doit être d'assurer la paix sociale et la sécurité.» Le président de l'A - GEECLT se dit maintenant inquiet pour les étudiants qu'il représente. «On demande dorénavant non seulement le gel, mais la démission de la ministre, qui est à bout de ressources et qui est dangereuse pour le Québec.» Lucas Galarneau convient que le débat qui perdure risque d'entraîner «la plus grosse Opinion du lecteur Au moment d'écrire ces lignes, nous en étions à la neuvième se - maine du conflit qui oppose les étu - diants québécois au gouvernement libé - ral sur la hausse de 75 % des frais de scolarité [maintenant la onzième]. Si le gouvernement espérait que le temps al - lait venir à bout du mouvement, la mo - bilisation étudiante, elle, ne semble pas vouloir s'essouffler. La semaine dernière encore, les étudiants du Cégep de Terrebonne ont reconduit la grève, et ce, à la suite d'un exercice démo - cratique exemplaire où le taux de participa - tion (78 %) a de loin dépassé la participa - tion de leurs aînés lors des dernières élec - tions générales. Le 14 avril, des dizaines de milliers de personnes, des jeunes, des pa - rents et des grands-parents, ont marché à Montréal afin de lancer un message clair : le combat des étudiants est aussi le combat de l'ensemble de la population et de la classe dite «moyenne». Des chiffres troublants Alors que l'on demande aux étudiants et à leurs parents de faire leur «juste part», l'on peine du côté du gouvernement à expliquer les dérapages financiers qui grèvent les bud - gets des universités. Or, ne conviendrait-il pas de se tourner d'abord vers la gestion des deniers publics avant que de rajouter un poids supplémentaire sur les épaules des fa - Émilie Talbot-Hamon Pierre-Luc Chenel Éliane Brisebois CHRONIQUEURS Robert Gareau Claude Martel Robert Darche François-R. Despatis-L'Ecuyer ARCHIVISTE Catherine Langlois-Cyr milles de la classe moyenne? Alors que l'on répète, du côté du gouver - nement, que les universités québécoises sont «sous-financées», Radio-Canada nous révélait, le 3 avril, qu'au contraire, c'est au Québec que l'on investit la plus grande part du PIB dans le réseau universitaire, et ce, de - vant toutes les autres provinces canadiennes (1,94 % versus 1,65 %). Mais c'est aussi au Québec que les investissements dans l'im - mobilier sont les plus grands (+25 %), alors que l'on sait que la démographie fera en sorte de réduire la clientèle étudiante d'ici 2020. Trouvez la logique! On apprenait aus - si (Radio-Canada, 12 avril) que les masses salariales des gestionnaires ont explosé : de 16,2 % à l'UQAM, de 28,1 % à l'UdeM, de 36,9 % à l'Université Laval, de 37,1 % à Sherbrooke et de 38,2 % à McGill. Bref, nous investissons non seulement plus dans nos universités que partout ailleurs au pays, mais nous semblons aussi être les champions de la mauvaise gestion. Le 15 avril, la ministre Beauchamp reconnaissait implicitement ce fait en proposant la mise sur pied d'une commission permanente sur la gestion des universités. C'était un premier pas. Maintenant, il serait temps qu'elle s'at - taque au vrai motif de cette grève : la hausse des frais de scolarité. S'obstiner, faire diversion en multipliant les annonces sur des sujets périphériques, en parlant de tout sauf PUBLICITÉ DIRECTEUR DÉVELOPPEMENT Daniel Soucy DIRECTEUR DES VENTES Gilles Bordonado COORDONATRICE AUX VENTES Lise Bourdages REFLET ÉCONOMIQUE Mireille Cyr Francine Genest CONSEILLERS PUBLICITAIRES Paul Laverdière Jocelyne Fontaine Yves Chamberland Francine Genest Daniel Soucy Julie Gordian Gaétan Lachapelle Diane Roch Jonathan Lessard GUIDE DES ADRESSES Mireille Cyr Vivianne Morin Le président Lucas Galarneau et l'exécutif de l'AGEECLT exigent la démission de la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp. (Photo : archives - Karine Limoges) Grève étudiante : c'est aussi votre combat! TERREBONNE 2370 , Ch. GASCON (angle 640) LIVRAISON SECTEUR TERREBONNE, LACHENAIE, LA PLAINE, MASCOUCHE OUEST 450 964-4419 crise sociale qu'ait connue le Québec». Il poursuit : «Chaque jour, elle exige de nou - velles conditions.» Rappelons que les négo - ciations ont été rompues hier par la ministre Beauchamp, qui estime que la CLASSE n'a pas respecté la trêve de 48 heures des mani - festations prescrite pour la durée des négo - ciations entre les trois fédérations étudian - tes et le gouvernement. «Nous avions espoir que c'était la fin, nous ne pensions pas avoir besoin de tenir un au - tre vote de grève à la fin de la semaine», ex - plique M. Galarneau. 58 % en faveur Le dernier votre de grève a obtenu la fa - veur de 58 % des étudiants du Cégep de Terrebonne, qui ont voté massivement en - core une fois, à 78,2 %. L'AGEECLT attend le dépôt d'une deuxième demande d'injonc - tion d'ici jeudi, selon les rumeurs. Une tren - taine d'étudiants terrebonniens ont pris part à la marche nocturne de Montréal le 30 avril. Vendredi, un autobus partira de Terre - bonne pour Victoriaville, endroit où se tien - dra le congrès du Parti libéral que le gouver - nement a déplacé alors qu'il devait se tenir à Montréal. MASCOUCHE 940, Mtée. MASSON (coin des Ancêtres) LIVRAISON MASCOUCHE, MASCOUCHE OUEST (INCLUANT SECTEUR LAC SAMSON) 450 966-4419 Pour la FÊTE DES MÈRES pensez DEPUIS 1960 : FAMILLE BENNY wwww.aucoq.net w w . a u c o q . n e t de la hausse elle-même, ne réglera en rien le conflit actuel. De futurs contribuables Peut-être que de nombreux lecteurs, n'ayant pas d'enfants sur les bancs du cé - gep ou de l'université, considèrent juste que les étudiants paient plus afin de s'éduquer. Il faut cependant comprendre que ces mê - mes étudiants à qui l'on propose de s'en - detter aujourd'hui seront aussi ceux et celles qui, dans les prochaines années, assume - ront la plus grande part de la facture des soins de santé et des services publics. Un étudiant universitaire paiera dans sa vie près de 503 000 $ de plus en taxes et impôts qu'un citoyen ayant une 5e secondaire («La Presse», 2 avril). C'est donc dire que les étudiants paieront plus que leur «juste part» afin que nous puissions tous profiter de services accessi - bles et, souhaitons-le, de qualité. Est-ce le moment de les décourager à étudier alors qu'ils contribueront tant à la collectivité? Le combat des étudiants, c'est aussi votre com - bat, c'est le combat de la classe moyenne qui paie de plus en plus de tarifs, sans pour autant savoir si les sommes demandées sont correctement investies. Les jeunes sont mo - bilisés, engagés. Malgré quelques dérapa - ges, leurs manifestations sont festives, colo - rées. Soyons fiers de notre jeunesse et fai - sons mentir les cyniques. Nous nous le de - vons tous, collectivement. Télécharger l'application iPhone de RÉCEPTION/ PETITES ANNONCES/ARCHIVES Carolle Cyr Annie Perron Jessica Berry Marjolaine Vézina Émilie Bordonado COMPTABILITÉ Lise Caron Pierre-Luc Brisson Terrebonne INFOGRAPHIE/TYPOGRAPHIE/ MONTAGE Compo-Max Inc. Marcelle Hayes DISTRIBUTION Publi-Sac Laurentides 450 437-8779 IMPRIMERIE Imprimerie Transmag NOUVEAU TIRAGE 57 800 LA REVUE, journal hebdomadaire, est publiée par LA REVUE de Terrebonne inc. 231, rue Ste-Marie à Ter rebonne, province de Québec (Code postal: J6W 3E4) et imprimé par l'imprimerie Transmag. Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Québec. Distribué gratuitement dans les municipalité s de Terrebonne, Lachenaie, Mascouche, La Plaine, Saint-François (Laval), et dans des dépôts de jour naux de la région ainsi que de Bois-des-Filion, St-Lin-Laurentides et St-Roch-de-l'Achigan.. Coût de l'abonnement (12 mois): Canada 165$, États-Uni s 300$, Étranger 300$. Tous droits réservés. La reproduction des textes d'information et d'annonces publicitaires est interdite à moins d'une autorisation écrite du directeur. Envoi de publication canadienne #0556971.

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 5

    Une région au travail J e m'en voudrais de commencer encore cette chronique en parlant des événements qui marquent la politique municipale à Mascouche. Donc, je vais commencer cette chronique par du positif, parlons emplois ! Journée de l'emploi J'invite les chercheurs d'emplois et les Moulinois à la recherche d'un travail à deux pas de chez-eux à prendre part à la Journée de l'emploi qui se tiendra le mercredi 9 mai prochain, de 9h à 19h, au Centre local d'emploi de Terrebonne, du 1590 chemin Gascon, à Terrebonne. Heureux de répondre aux besoins exprimés par les employeurs de la région, le CLDEM, Emploi-Québec Terrebonne et le Service aux entreprises CSA organisent cette journée qui accueillera huit employeurs de la région. Cette invitation à laquelle La Revue souscrit en tant que partenaire s'inscrit parmi les initiatives organisées par les organismes cités plus haut qui animent le Salon de l'emploi et le site www.regionautravail.com, un petit bijou de site tant pour les employeurs que les travailleurs. Un bilan routier positif On ne peut qu'applaudir le bilan routier rendu public par la Société de l'Assurance automobile du Québec. Depuis quelques années, on enregistre une baisse notable du nombre d'accidents, mais aussi de blessés et de gens tués sur la route. Cette tendance est lourde et se reflète chez nous. Ce qui est heureux aussi c'est qu'il en va de même chez les jeunes conducteurs, bien que ceux-ci continuent de représenter une portion trop importante des automobilistes impliqués dans des accidents routiers. J'appuie totalement les nouvelles mesures adoptées par le gouvernement du Québec auprès des jeunes conducteurs et je pencherais même à l'abolition du permis de conduire pour les jeunes de 16 ans, voire les jeunes adultes de 17 ans. Un véhicule sur la route peut se transformer aisément en instrument mortel et je trouve qu'on donne bien des responsabilités à des mineurs. J'appuie aussi les mesures prises par nos municipalités pour ralentir la circulation dans les quartiers. La sévérité policière est nécessaire surtout au printemps auprès de toutes les clientèles et le programme Tolérance Zéro de la ville de Terrebonne doit être applaudi en ce sens. Une décision logique En terminant, je soutiens les conseillers municipaux de Mascouche qui réclameront (à nouveau !) la démission du maire Richard Marcotte. Voilà une position logique qui, je l'espère, sera acceptée par le principal intéressé. Je n'en dirai pas plus, vous connaissez ma position là-dessus... Salon Maternité Pharmaprix Pharmaprix Julie Doucet Jeudi - 10 mai - 15 h à 19 h Entrée GRATUITE Une collaboration de * Plus de 30 kiosques d'exposants! * Produits mamans et bébés * Évaluations ostéopathiques maman/bébé gratuites * Retouches maquillage * Clinique de vérification de sièges d'auto * Jeux gonflables et maquillage pour enfants * Nombreux prix à gagner * Plusieurs rabais en magasin * 125 sacs cadeaux seront remis CENTRE R-NAISSANCE Ne manquez pas la Semaine Portes Ouvertes 14 au 18 mai dans les locaux du centre! 2954, chemin Sainte-Marie, local 4 Mascouche J7K 1N7 (bureau administratif) 450 474-1164 www.re-naissance.ca PHARMAPRIX JULIE DOUCET 805, montée Masson, Mascouche 450 474-8896 MASCOUCHE Montée Masson Ste-Marie Boul. Mascouche 805 ✃ Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.c a | A-5 Achetez un pot d'une valeur de 20$ ou plus et obtenez 30% de rabais sur une plante de votre choix. POURQUOI ATTENDRE ? Découvrez comment la chiropratique peut vous aider ! ■ arthrite, arthrose ■ asthme, otites ■ douleurs menstruelles ■ douleurs sciatiques ■ engourdissements (pieds, mains) ■ maux de dos, de cou ■ maux de tête, migraines ■ mauvaise posture ■ problèmes de digestion ■ stress, insomnie ■ tension entre les omoplates ■ (si d'origine neurovertébrale) TÉLÉPHONEZ MAINTENANT ! EXAMEN COMPLET (incluant thermographie infra-rouge, EMG et radiographies, si nécessaires) POUR SEULEMENT 40$ (valeur jusqu'à 140$) Vous en avez plein le dos ? SOINS ADAPTÉS POUR TOUTE LA FAMILLE Une clinique à la fine pointe de la technologie : * thermographie vertébrale * électromyographie * radiologie sur place THÉRAPIE MANUELLE ET PROADJUSTER Dre Marie-Josée Dubouilh D.C. Chiropraticienne 450.492.2322 321, mtée Masson, suite 202 Mascouche (à côté de O'gym, face Hyundai) Contactez-nous avant le 12 mai 2012 Code promo: La Revue ✃

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 6

    A-6 | Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.ca Au nom de la loi et de la vie V ous arrive-t-il d'envoyer des messages textes lorsque vous êtes au volant ou de conduire avec les facultés affaiblies? Grâce à un appareil de simulation de conduite au réalisme saisissant, une centaine d'élèves de l'école de l'Odyssée ont pu constater à quel point de tels manquements peu - vent causer de graves accidents. Et par - fois pire... Conçu à la demande de CAA-Québec par Virage Simulation, l'appareil reproduit le plus fidèlement possible des conditions de conduite réelles. Disposant d'un siège, d'un volant, d'un tableau de bord, d'une ceinture de sécurité ajustable et de trois écrans géants pour une vision à 180 degrés, il plonge le conducteur dans un environne - ment des plus réalistes. C'est donc à même leur classe que les élè - ves de Terrebonne ont pu tester les réper - cussions d'une conduite avec capacités af - faiblies ou avec diverses sources de distrac - tion, dont leur téléphone cellulaire. Au total, quatre élèves ont été sélectionnés pour par - ticiper à quatre simulations différentes, tou - tes aussi concluantes et frappantes les unes que les autres. Pour commenter les simula - tions et informer l'auditoire, Louis-Olivier Pelletier, animateur pour CAA-Québec, De - nis Jean, agent de prévention pour le Ser - vice de police de Terrebonne, et Suzanne Sanschagrin, coordonnatrice pour la SAAQ, animaient la rencontre. Tournée de sensibilisation C'est dans le cadre d'une vaste tournée de J'ai mal... Notre équipe... Votre soulagement! René Joyal Physiothérapeute propriétaire Terrebonne 579, boul. des Seigneurs 450 492-4787 Mascouche 1025, montée Masson, bureau 300 450 966-6130 Sainte-Anne-des-Plaines 482, boul. Ste-Anne, bureau 104 450 478-3078 Stéphane Delisle Physiothérapeute propriétaire Que vous soyez référé par votre médecin ou que vous souhaitiez consulter un physiothérapeute pour un mal qui vous embête, nous vous promettons un service hors pair, des équipements avant-gardistes et une écoute humaine. Notre équipe est là pour vous aider. Physiothérapie René Joyal & Associés Suzanne Sanchagrin, coordonnatrice pour la SAAQ, Denis Jean, agent de prévention pour le Service de police de Terrebonne, Martine Chicoine, éducatrice spécialisée, et Zacharie Longpré, enseignant en éthique religieuse, entourent Louis-Olivier Pelletier, animateur pour CAA-Québec, installé dans l'appareil de simulation de conduite. (Photo : Véronick Talbot) sensibilisation que l'activité a été organisée à l'école de l'Odyssée. Au total, 40 établis - sements scolaires secondaires ont été ou se - ront visités dans la région de Montréal et sur les couronnes Nord et Sud. À Terre - bonne, les ateliers ont été dispensés dans sept classes de 5e secondaire les 24 et 25 avril. «Faites preuve de prudence au nom de la loi, mais surtout, au nom de la vie. Il ne suf - fit que d'un instant pour perdre beaucoup», n'a pas cessé de répéter M. Pelletier, qui a lui-même perdu un proche pour cause de conduite en état d'ébriété. «Les conséquen - ces d'une conduite dangereuse ou avec fa - cultés affaiblies peuvent être très lourdes. Un casier judiciaire implique par exemple que vous ne puissiez plus aller aux États- Unis, que vous ne puissiez pas travailler dans la fonction publique, que vous soyez étiqueté pour longtemps, et bien plus», a ajouté M. Jean. Toujours dans l'optique de sensibiliser les jeunes, des entrées pour voir le nouveau do - cumentaire de Paul Arcand, «Dérapages», seront tirées parmi les participants. Un feu de circulation fauché Gelato ✁ GRATUIT! Sur présentation de cette promotion Offre valide le 5 mai seulement GRANDE OUVERTURE samedi 5 mai 1821, ch. Gascon, Terrebonne (Près du Vieux Duluth) Un jeune chauffeur de 22 ans a fauché un feu de circulation alors qu'il s'est endormi au volant de son véhicule le 26 avril à 8 h. «Le jeune homme conduisait un véhicule lourd, confirme le capitaine Sylvain Théorêt, porte-parole du Service de police de Terre - bonne. Il n'y a donc pas de dommages au véhicule ni de blessures.» Le jeune homme a ainsi percuté «très lentement» le feu de circulation qui s'élevait dans le terre-plein du chemin Gascon, près de l'intersection de la rue Pascal-Gagnon. Sans pouvoir confir - mer s'il s'agit d'un travailleur de nuit, M. Théorêt n'a pas spécifié non plus si l'alcool était en cause. (KL) Petites annonces de 2$ 2$ 2$ La couleur pour un p'tit 450 964-4444 * Valide pour un temps limité.

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 7

    La sensibilisation frappe : le bilan routier s'améliore Depuis cinq ans, la province québécoise a connu une amélioration constante de son bilan routier. La MRC Les Moulins suit la tendance avec une diminution de 18 % des accidents entre 2009 à 2011 et de 14 % entre 2010 et 2011. Cependant, le nombre de décès a crû légèrement par rapport à l'an dernier, passant de 4 à 6. presse@larevue.qc.ca KARINE LIMOGES Moins d'accidents, moins de blessés Ces analyses font suite au dépôt par Pierre Moreau, ministre des Transports, d'un bilan routier positif par la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) en 2011. À Terrebonne et Mascouche, le nombre d'accidents a diminué de 1 938 (2009) à 1 587 (2011), une amélioration de 18 %. Au Québec, on a dénombré le même pourcentage d'amélioration avec 113 046 accidents l'an dernier contre 138 808 en 2009. Sur les 1 587 accidents, quelque 831 personnes dans Les Moulins ont été victimes de blessures mortelles, graves et légères par rapport à 2 961 dans Lanaudière et 41 903 au Québec. Toutefois, 6 personnes dans Les Moulins ont perdu la vie à la suite d'un accident de la route en 2011 sur les 479 personnes décédées ainsi dans la province. Le nombre de victimes a décru de 0,4 % en 2011 par rapport à 2010 au Québec et de 17,5 % par rapport à 2006. Le nombre de décès était de 4 dans Les Moulins en 2010 et de 11 en 2009. Quant aux accidents impliquant des blessures graves, dans la MRC Les Moulins, on en a dénombré 22 ayant nécessité au moins une hospitalisation en 2011, contre 31 en 2010 et 32 en 2009. Ainsi, 25 personnes ont été hospitalisées pour blessures graves en 2011, comparativement à 35 en 2010 et 44 en 2009. Les jeunes ciblés... et touchés À l'échelle de la province, le ministère des Transports et la SAAQ peuvent se réjouir du moins grand nombre de décès chez les jeunes de 15 à 24 ans. Malgré le chiffre percutant de 99 décès (1 sur 5) dans cette tranche d'âge, on parle tout de même d'une diminution de 22 % par rapport à 2010 et de 31,3 % par rapport à la moyenne quinquennale de 2006-2011. Sylvain Théorêt, porte-parole de la police de Terrebonne, croit que le message commence à porter ses fruits. «Année après année, on fait la tournée des écoles à l'approche du bal des finissants.» Il allègue qu'autant de la part de la SAAQ que des services de police régionaux et locaux, «nous avons maintenu la pression quant à la sécurité routière». Céline St-André, agente aux relations communautaires du service de police de Mascouche, poursuit : «Quand on travaille en partenariat, c'est plus long, mais on va Bilan routier dans Les Moulins entre 2009 et 2011 Accidents impliquant des blessures Année Population Mortels Graves Total (hospitalisation) 2011 147 595 5 22 1 587 2010 144 870 4 31 1 701 2009 141 745 9 32 1 938 Victimes de ces accidents Année Population Mortelles Graves Total (hospitalisation) 2011 147 595 6 25 831 2010 144 870 4 35 918 2009 141 745 11 44 848 Une nouvelle, une opinion à nous transmettre redaction@larevue.qc.ca Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.c a | A-7 Les agents de police de Terrebonne appliquent la notion de «Tolérance Zéro» en ce qui a trait à la v itesse sur les routes, et ce, depuis 2004. (Photo : archives La Revue) plus loin dans l'atteinte de nos objectifs». Celle qui effectue de la prévention dans les écoles secondaires de la région depuis 8 ans résume : «Comme le dit un proverbe africain, ça prend tout un village pour élever un enfant». Chaque année, elle bonifie les activités de prévention et en juin, elle implantera le programme «Embrayez sans déraper» en plus de continuer à rencontrer les jeunes et leurs parents à la Collation des grades. POUR MIEUX ENTENDRE Julie Kovacs Audioprothésiste PROTHÈSES AUDITIVES * Technologie numérique * Piles * Réparation * Jour * Soir * Domicile 1093, rue St-Louis, Terrebonne 450 492-7257 3240, 1 ere Avenue, Rawdon 450 834-2304

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 8

    A-8 | Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.ca «PARTY BUS» TERREBONNE-QUÉBEC Le chauffeur ivre accusé L a Sûreté du Québec a porté des accusations contre le chauffeur d'autobus François Blanc-Roody. L'homme de 26 ans fait face à deux chefs d'accusation pour conduite dangereuse et conduite avec facultés affaiblies au courant de la nuit du 2 mars, lorsqu'il a fait l'aller-retour entre Terrebonne et le bar Le Dagobert à Québec dans un autobus scolaire transportant 70 jeunes. presse@larevue.qc.ca KARINE LIMOGES «Les jeunes l'appellent «Roody», révèle la mère d'une jeune fille qui se trouvait à bord du «party bus» de la compagnie Autobus Hamel, se rendant ce soir-là à Québec. Celle-ci a accepté, sous le couvert de l'anonymat, de raconter au journal La Revue ce qu'elle a appris de la bouche de sa fille de 19 ans, qui lui a raconté ce qui s'était réellement passé. «La fête commence dans le bus qui partait de Lachenaie», commence-t-elle. Elle révèle que le chauffeur «de couleur» a invité sa «blonde» ce soir-là à venir avec eux. «Il sortait avec eux autres, indique la mère. Sa Pierre-André Viens, avocat La faute Dans cet article de notre série traitant de la respon - sabilité civile, nous allons présenter une des trois composantes de la responsabilité extracontrac - tuelle, à savoir la faute. D'abord, il faut savoir que la faute peut prendre la forme d'une action ou encore d'une omission. Elle peut donc résulter d'un geste qui n'aurait pas du être posé ou encore de l'absence d'un geste qui était nécessaire. Dans les deux cas, l'action ou l'o - mission doit être contraire à ce qu'une personne raisonnable aurait fait si elle avait été placée dans les mêmes circonstances que la personne dont la responsabilité pourrait être engagée. Afin d'évaluer si la personne dont la responsabilité est en cause a commis une faute, les tribunaux doi - vent donc apprécier le comportement de cette der - nière de façon objective en tenant compte de ce qu'une personne normale, prudente et diligente au - rait fait dans les mêmes circonstances. Pour ce faire, les tribunaux doivent également prendre en considération plusieurs critères tels que le temps, le lieu, l'âge de la personne dont la responsabilité pourrait être engagée, l'activité en cause ou toute autre circonstance particulière. Dans notre prochain article, nous présenterons plus amplement une deuxième composante de la res - ponsabilité civile extracontractuelle, à savoir le préjudicie. 227, boul. des Braves, bureau 101 Terrebonne J6W 3H6 450 964-0414 paviens@tkavocats.com www.TKavocats.com Quelque 70 jeunes ont risqué leur vie en prenant place à bord d'un autobus scolaire pour se rendre a u bar Le Dagobert à Québec. Des accusations ont été portées contre le chauffeur. (Photo : archives / La Revue) blonde était assise sur ses genoux lorsqu'il conduisait et ils ont fumé du pot.» Tous ont quitté le bar pour reprendre la route vers 3 h 30 du matin. Un jeune aurait conduit Fraudeur recherché Le Service de police de Terrebonne demande l'aide de la population pour retrouver un suspect dans une histoire de fraude. L'individu aurait frauduleusement effectué des retraits dans un guichet automatique de la Caisse Desjardins à Bois-des-Filion, sur le boulevard Adolphe-Chapleau, aux limites de Terrebonne, le 23 octobre 2011 vers 15 h 18. Il y aurait eu vol de carte de débit juste auparavant. Il s'agit d'un jeune homme d'environ 20 ans, mesurant 1,75 mètre et pesant 68 kilos. Il porte les cheveux bruns courts et pourrait répondre au nom de Simon. Pour toute information permettant d'identifier le suspect, communiquez en toute confidentialité avec le Service de police de Terrebonne au 450 471-4121 ou la ligne Info-Crime au 1 800 711-1800 et mentionnez le dossier TRB-111101-023. (KL) LIBÉREZ-VOUS ENFIN DE VOS DETTES l'autobus pour emprunter la bretelle d'autoroute. «Le chauffeur a pris le volant ensuite, et il s'est arrêté deux fois pour vomir», poursuit la mère, satisfaite que sa fille ait porté plainte. Il aurait conduit de façon erratique, frôlant l'accotement à de nombreuses repri - ses et aurait failli emboutir un camion-ci - terne. Plusieurs jeunes auraient filmé la scène à l'aide de leurs téléphones cellulaires. François Blanc-Roody a comparu au palais de juste de Joliette le 20 avril, où il a plaidé non coupable. Il a été libéré sous conditions - notamment de ne pas communiquer avec plusieurs des jeunes qu'il transportait le soir du 2 mars - et doit comparaître à nouveau le 15 juin. Selon la SQ, le Lavalois n'a aucun antécédent judiciaire. Le chauffeur, qui travaillait alors pour le transporteur scolaire Autobus Hamel, a été congédié à la suite d'une plainte. «On ne peut pas prévoir ce genre d'événement si le dossier du chauffeur est conforme, a indi - qué Stéphanie Leblanc, responsable des ré - servations chez Autobus Hamel. Il avait ses cartes de compétences, et pas de dossier criminel.» Elle assure que l'équipe de chauf - feurs a été avertie que ce type de comporte - ment serait sanctionné. «On espère que ceci serve de leçon aux autres», résume-t-elle. Une mode Plusieurs jeunes qui ont voyagé à bord de l'autobus ce soir-là ont contacté Céline St- André, agente aux relations communautai - res à Mascouche, pour dénoncer le chauf - feur irresponsable. «Ils ont évolué avec moi et ont un sentiment de confiance, raconte celle qui anime des ateliers de prévention dans les écoles du territoire. Je le prends comme une tape dans le dos.» Céline St-André sensibilise les jeunes aux conséquences de l'alcool ou de la drogue au volant. «Comme le «car surfing», les «party bus» sont une mode, mais il faut se rappeler qu'on n'a jamais le droit de prendre de l'al - cool ou des drogues et de conduire. Sachez avec qui vous embarquez, et si le conduc - teur a bu, n'embarquez pas!», ter - mine-t-elle. Consultation gratuite Rendez-vous en 48h 3325, boul. de la Pinière Terrebonne www.dettes.ca CESSEZ D'ANGOISSER. NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS AIDER! 450 961-0008

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 9

    GX 2012 2012 * Taxes, RDPRM, immatriculation et 200$ blanc perlé en sus si applicable. † Cote de consommation selon «Energuide». Les résultats peuvent varier. Les photos peuvent différer. Les offres sont sujets à changement sans préavis. Communiquez avec un de nos représentants pour plus de détails. 3550 RUE BLÉRIOT (AVENUE DE LA GARE) MASCOUCHE 640 AUTOROUTE 640, SORTIE 44 À 15 MIN DE MTL À 7-8 MIN DE L'AUTOROUTE 15 44 SPORT GX 2012 450 CHEZ ALBI C'EST LA VENTE ÉTIQUETTE 474-5555 BERLINE GX 2012 D4XS52-AA00 D5XS52-AA00 MODÈLE GT ILLUSTRÉ B5XB52-AA00 13995 $* 6 PASSAGERS WOW ! 0 % FINANCEMENT À L'ACHAT JUSQU'À 84 MOIS COMPAREZ... MODÈLE GS ILLUSTRÉ Transport et préparation inclus. Taux d'intérêt régulier compétitif. 15995 $* Transport et préparation inclus. Taux d'intérêt régulier compétitif. MODÈLE GT ILLUSTRÉ www.albimazda.com MODÈLE GT ILLUSTRÉ ALLOCATION INCROYABLE POUR VOTRE ÉCHANGE !!! Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.c a | A-9 CX-5 2013 SKYACTIV UNE TECHNOLOGIE RÉVOLUTIONNAIRE LIVRAISON RAPIDE ! 5.7L/100 KM SUR ROUTE † GX 2011 LOCATION 36 MOIS 169 $* / MOIS BASÉ SUR UN PRIX DE 16169,87$* SEULEMENT 995$* COMPTANT OU ÉCHANGE ÉQUIVALENT KILOMÈTRAGE ALLOUÉ POUR LA DURÉE DU BAIL 60 000 KM COÛT DU KILOMÉTRAGE EXCÉDENTAIRE 0.08$* TRANSPORT ET PRÉPARATION INCLUS PVXY81-AA00 23950 $* SANS FRAIS 1-855-474-5555 LA VENTE ÉTIQUETTE JAUNE EST DE RETOUR JAUNE MDEN MAI CHEZ ALBI, CHEZ ALBI C'EST LA VENTE ÉTIQUETTE JAUNE MD 7.8L/100 KM EN VILLE † MODÈLE GT ILLUSTRÉ Transport, préparation et taxe d'accise inclus. Taux d'intérêt régulier compétitif. SANS FRAIS 1-855-474-5555 DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 21H

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 10

    A-10 | Le mercredi 2 mai 2012 | L A R E V U E | www.larevue.qc.ca DÉPENSES DE RECHERCHE ET DE SECRÉTARIAT Des dispositions trop floues, clame Terrebonne L e 26 avril, un rapport publié par le ministère des Affaires munici - pales (MAMROT) révélait qu'à peine 2 % des dépenses de recherche et de se - crétariat remboursées par huit munici - palités de 100 000 habitants ou plus en - tre 2008 et 2010 étaient conformes aux règles. Bien que Terrebonne ne figure pas au nombre de ces villes, elle déplore le manque de clarté de la Loi à cet effet. En vertu de la Loi sur les cités et villes, le budget de toute municipalité de 50 000 ha - bitants ou plus doit comprendre un crédit pour le remboursement des dépenses de re - En 2010, le montant budgétisé par la Ville de Terrebonne pour les dépenses de recherche et de secrét ariat se chiffrait à 122 300 $. cherche et de secrétariat des conseillers mu - nicipaux, crédit qui doit être égal ou supé - rieur à 1/15 de 1 % du total des autres cré - dits prévus au budget. Le crédit doit être divisé de façon égale entre les élus, et les conseillers souhaitant se faire rembourser pour des dépenses engagées à des fins de recherche ou de secrétariat doivent produire des pièces justificatives. «À Terrebonne, nous sommes admissibles à ces dispositions depuis la fusion de 2001, mais nous n'avons jamais eu aucune demande pour de tels remboursements. Nous incluons donc le crédit à notre budget mais nous n'y avons pas recours», précise Joël Goulet, coordonnateur à la direction générale de la Municipalité. 122 300 $ À titre indicatif, en 2010 le montant bud - gétisé par la Ville de Terrebonne pour les dé - penses de recherche et de secrétariat se chiffrait à 122 300 $. «Dans le top 10 des villes de 100 000 habitants et plus, seules Terrebonne et Saguenay n'ont rien rem - boursé en vertu de ces dispositions», pour - suit M. Goulet. Quant aux huit autres municipalités, elles ont été rabrouées dans les rapports publiés par le MAMROT le 26 avril. On apprend que de 2008 à 2010, seules 2 % des dépenses remboursées par ces villes étaient confor - mes à la Loi, alors que 55 % ne l'étaient pas. En ce qui a trait aux quelque 42 % de dépenses restantes, les éléments sont insuf - fisants pour déterminer si elles sont confor - mes ou non. Terrebonne réagit Les villes visées par la publication de ces rapports ainsi que l'Union des municipalités du Québec ont rapidement réagi, déplorant le manque de clarté de la Loi à l'égard de ces dispositions. La conclusion du rapport fait d'ailleurs état de l'existence «d'interprétations juridiques différentes» et souligne la pertinence «de revoir et de mieux encadrer par voies législa - tive et réglementaire les conditions d'utilisa - tion de ces dispositions.» «Bien que Terrebonne n'ait pas fait de remboursement pour des dépenses de re - cherche et de secrétariat, elle joint sa voix à celle des autres municipalités pour dénoncer le manque de clarté de ces dispositions. Il y a une problématique d'interprétation et pour cette raison, il faudrait amender la Loi», conclut M. Goulet. À noter que TVA Nouvelles révélait le 27 avril que le ministre Laurent Lessard s'apprê - tait à déposer des amendements à la Loi sur les cités et villes afin de mieux préciser les règles entourant ces remboursements de dépenses. À À Terrebonne, Terrebonne, plus plus Ford Ford que que jamai jamai s s ! !

Page 1 of 13

Please wait