Topics
Publishers
Add to bookmarks Add to subscriptions Share
CCIM INFO
Newspapers | Community / News / Newspaper / Periodicals / Advertisement / Advertiser 2017-10-04 15:01:17
Page 1 of 9
  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 1

    La evue JOURNAL DE COEUR ET D’ACTION T E R R E B O N N E - L e m e r c r e d i 4 o c t o b r e 2 0 1 7 - 5 7 8 e a n n é e . n o 2 4 0 FIER JOURNAL INDÉPENDANT MEMBRE D’HEBDOS QUÉBEC Avancer pour faire reculer le cancer du sein Pages A-3 et A-4 L’ABC D’UN DÉC OR C H IC ET ÉPURÉ CAH IER S PÉCIAL M AISON + Les violoncelles d’Ô-Celli CHANTENT POUR VOUS Page B-1 LE LA CENTRE SURETÉ D’ONCOLOGIE DU QUÉBEC La double sureté du sa superficie Québec sort Page A-7 A-6 AU TO M N E 201 7 À CONS ERV ER La sureté Encore du plus Québec pour sort L’ARTILLERIE VOTRE MAISON LOURDE Cahier spécial Page A-7 de 20 pages MOULES GRATUIT volonté * DU DIMANCHE AU JEUDI * En salle à manger de Terrebonne seulement. Ne peut être jumelé à d'autres promotions et pour un temps limité. RÉSERVATIONS 450 492-5225 • 2525 1460, ch. Gascon • Terrebonne • www.mangiamoterrebonne.com

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 2

    A-2 Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca LIQUIDATION DE FIN DE SAISON SUR PRODUITS D’AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR Bloc p our a bris d ’auto 55 lb 8 .99$ +taxes/un Produit MAINTENANT DISPONIBLE Un incontournable ! 1342, Av. de la Gare, Mascouche J7K 2Z2 Suivez-nous 450 474-7283 pavescompte.com PAVÉS • BRIQUES • PIERRES

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 3

    Chaque année, des dizaines de Moulinoises, des centaines de Lanaudoises et des milliers de Québécoises apprennent qu’elles ont un cancer du sein. En se couvrant de rose, le journal La Revue souhaite non seulement rendre hommage à ces combattantes, mais aussi sensibiliser la communauté à cette importante cause qui touche nos mères, nos sœurs, nos amies, nos femmes. Ensemble, soulignons le Mois de la sensibilisation au cancer du sein et faisons une différence pour un avenir plus rose. Comme révélé par la Fondation du cancer du sein du Québec, on recense plus de 6 000 nouveaux cas de la maladie chaque année dans la province, dont près de 80 % touchent des femmes de 50 ans et plus. Et selon les prévisions, ces données augmenteront au cours des prochaines années. L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), dans sa Projection du taux d’incidence du cancer selon le siège, mise à jour en janvier 2017, prévoit 6 631 nouveaux cas de cancer du sein au Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-3 Ensemble,lutons! Encore beaucoup de chemin à parcourir Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca Québec en 2025, soit 11,7 % de plus que les données prévisionnelles de 2016, qui se chiffraient à 5 933 cas. Dans la région de Lanaudière, on anticipe une hausse encore plus marquée, avec 482 nouveaux diagnostics en 2025 contre des chiffres prévisionnels de 388 cas en 2016, un bond de 24 %. Dans un même ordre d’idées, le taux d’incidence du cancer du sein dans la région devrait passer de 152,7 à 169,4 pour 100 000 personnes au cours de cette même période. Malheureusement, bien que le taux de survie soit élevé, plusieurs femmes diagnostiquées d’un cancer du sein mourront de la maladie. Toujours selon les données de l’INSPQ publiées dans sa Projection du taux de mortalité par cancer selon le siège mise à jour en mars 2017, 1 450 femmes décèderont de ce type de cancer en 2027, soit 7,8 % de plus que les données prévisionnelles de 2016, lesquelles prévoyaient 1 345 décès. Dans Lanaudière, on estime que 120 femmes mourront du cancer du sein en 2027 par rapport à 87 en 2016, un triste gain de 38 %. Cela représenterait, au terme de cette période de 10 ans, 13,6 % de tous les cas de mortalité par cancer chez les femmes, excluant les cancers de peau autres que le mélanome. Plus de dépistages Dans la MRC Les Moulins, très peu de « Pour une vie sans cancer du sein » La Fondation du cancer du sein du Québec est un organisme de bienfaisance créé en 1994 à l’initiative de Pam Mclernon, sous le nom de Fondation du cancer du sein de Montréal. À l’origine, elle visait à offrir de l’aide aux femmes atteintes du cancer du sein et à soutenir la recherche médicale sur la maladie, deux volets toujours ancrés dans la mission de l’organisme, auxquels s’est progressivement ajouté un volet d’activités de sensibilisation et d’éducation à la santé des seins. Aujourd’hui, la Fondation est fière de financer des projets de recherche d’envergure au Québec, tout en encourageant les Québécoises à adopter de bonnes habitudes de vie et en aidant des milliers de personnes ayant la maladie à traverser cette épreuve. Jour après jour, à travers chacune de ses actions, l’organisme est animé par une grande vision : une vie sans cancer du sein. Grâce à votre générosité, la Fondation du cancer du sein du Québec peut ainsi espérer en faire toujours plus pour qu’il y ait moins de décès causés par cette maladie. Rappelons qu’une femme sur 9 développera un cancer du sein au cours de sa vie et qu’une sur 30 en mourra. Pour faire avancer la cause et, par conséquent, faire reculer la maladie, faites un don au www.rubanrose.org. (VT) En 2016, 6 594 Moulinoises de 50 à 69 ans ont participé au Programme québécois de dépistage du cancer du sein. données sont disponibles. Comme révélé sur le site du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière, à nouveau selon les données de l’INSPQ, on a recensé un total de 664 cas de cancer du sein entre 2001 et 2010, pour une proportion de 27,8 % de tous les cas de cancer diagnostiqués chez les femmes, excluant les cancers de peau autres que le mélanome. Alors qu’en 2001, on avait recensé 59 cas, on en a enregistré 91 en 2010, soit 54 % de plus que 10 ans auparavant. Dans Lanaudière, on faisait état de 245 nouveaux diagnostics en 2001 contre 371 en 2010, un bond de 51,4 %. C’est bien plus que la hausse enregistrée au Québec entre ces deux années, alors que 609 cas de plus ont été signalés en 2010 par rapport aux données de 2001, une hausse de 12,1 %. «L’augmentation du nombre de cas est vraisemblablement attribuable à la croissance démographique, à une hausse du recours à la mammographie de dépistage et à la qualité des examens réalisés qui permettent de détecter des masses cancéreuses plus petites à un stade précoce», peut-on lire dans le bulletin d’information lanaudois sur le cancer du sein publié en mai 2015. Selon les données publiées par le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDSC) l’année suivante, le nombre de cas découverts est effectivement plus élevé chez les participantes au dépistage que chez les non-participantes. Et le taux de participation augmente. Dans la MRC Les Moulins, alors qu’on comptait 2 142 participantes chez les 50- 69 ans en 2000, on a atteint le cap des 6 594 en 2016. Le taux de participation, pour sa part, est passé de 50,9 % à 60,4 % au cours de cette même période. Dans Lanaudière, le mouvement est aussi positif, avec un nombre de 23 807 participantes en 2016 contre 10 125 en 2000. Le taux de participation y a augmenté de 47,6 % à 61,1 % au cours de ces années. Pour un avenir plus rose Mais au-delà des chiffres, il y a des femmes, des histoires et des moments gris qui, espérons-le, se transforment en moments plus roses. À cet égard, le taux de survie du cancer du sein après cinq ans est l’un des plus élevés parmi tous les types de cancer, se chiffrant à 88 % au Canada. Le taux de mortalité normalisé selon l’âge a chuté de 43 % depuis 1986. Il faut donc poursuivre le combat. Il faut continuer d’avancer pour faire reculer la maladie, et c’est par la force cumulée de toutes nos actions que nous y parviendrons. Plus de 150 modèles en magasin et sur Rodi.com PROMOTION $ $ 299 749 PRIX RÉGULIER : .99 .99 INCLINABLE ÉLECTRIQUE 4 COULEURS AU CHOIX Valide jusqu’au 30 juillet 2017 TERREBONNE (Lachenaie) 553 des Migrateurs 450-581-7634 Meilleur taux 2.14 % * Taux variable Certaines conditions s’appliquent Gilles Dupuis c.h.a. Courtier immobilier hypothécaire Cell: 514 757-2265 dupuisgilles@videotron.ca 2296, chemin Gascon, Terrebonne 475, mtée Masson, Mascouche 450 581-3691 450 581-8297 64, rue Cherrier, Repentigny QC J6A 3Z3 www.markushomme.com Vous voulez acheter ou vendre. APPELEZ-MOI CHANTAL AUGER COURTIER IMMOBILIER www.chantalauger.com Bur : 450 471-5503 Cell : 514 730-2221 Infirmière membre de L’OIIQ Linda Bédard INFIRMIÈRE • Prélèvements sanguin s • Vaccins santé-voyage • Ostéopathie 450 326-1133 ou 514 702-2853 NOUVELLE ADRESSE 3395, de la Pinière, suite 100 Terrebonne ORTHODONTISTE Dr Nathalie BEAULNE 1423, chemin Gascon Terrebonne Bureau #200 450 964-7072 www.orthodontisteterrebonne.ca

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 4

    A-4 Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca Ensemble,lutons! Le mois d’octobre, c’est l’automne, les couleurs et les feuilles qui tombent. C’est aussi l’occasion de se montrer solidaire envers celles pour qui octobre prend des teintes de rose. Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca Éducatrice préscolaire en garderie, la Terrebonnienne Martine Cédilot a toujours été active et très sportive. Elle a pratiqué le patinage artistique toute sa vie, ayant même fait partie de l’équipe nationale de patinage synchronisé avant de devenir entraîneuse-chorégraphe au Club de patinage de Laval. Elle a dû prendre une retraite prématurée de son poste d’entraîneuse. Elle ne peut plus faire toutes les mêmes activités qu’auparavant. Elle doit aujourd’hui accepter sa nouvelle réalité. Le chemin se trouble Le chemin de Martine Le chemin de Martine Cédilot a pris une première tournure imprévue en 2000. «J’avais 24 ans et j’ai été diagnostiquée avec le cancer du sein. J’ai subi une mastectomie radicale du sein droit et une reconstitution complète. Une intervention de huit heures.» Elle était jeune et en grande forme physique. Sa récupération a été impressionnante. En fait, pendant ses traitements, Martine a travaillé et s’est présentée sur la glace. «C’était des traitements préventifs, donc beaucoup moins sévères qu’à l’habitude. Tout s’est bien passé et j’ai même eu une fête de “rémission” en 2005. Tout allait très bien.» Trop bien peut-être! Martine a toutefois reçu plus durement un deuxième diagnostic. Cela a débuté par un sérieux mal de dos en 2014, puis elle apprenait, en avril 2015, que des métastases cancéreuses s’étaient collées sur sa colonne vertébrale, conséquence du cancer du sein de 2000. «J’étais à terre. C’est comme si on venait de me frapper dans le visage. Je ne comprenais plus rien de ce que le médecin me disait. Ça a été un grand choc.» Martine a passé une autre batterie de tests, pas toujours agréables. Après tout, les métastases étaient bien nichées sur sa vertèbre D-8. Malgré ce malheur, la chance lui a souri, puisqu’aucun organe n’était atteint. D’autres métastases plus petites se situaient sur le sternum et dans le bas du dos. Une intervention chirurgicale était inévitable. Dans l’attente, Martine ne pouvait plus marcher, sinon le moins possible, et elle ne pouvait ni travailler ni patiner. Les risques d’un affaissement de la colonne étaient trop grands. Pause obligée Elle a dû faire une pause. Elle y était obligée. Pour une femme active comme Martine, c’était difficile. Pas de travail, pas de patin, moins de vie. L’intervention comportait des risques, puisque tout se passait près de la colonne, mais elle était jeune (39 ans) et en pleine forme, les chances étaient néanmoins de son côté. L’intervention a eu lieu en mai 2015. Elle a duré neuf heures. «La première chose que j’ai faite en me réveillant, ça a été de me regarder les orteils et de les bouger. C’était la chose la plus importante dans ma vie à ce moment-là.» «La convalescence a été éprouvante, poursuit-elle, surtout au début. Me lever, marcher ou m’asseoir sont des gestes simples, mais ils étaient tellement extrêmes pour moi! Comme je pouvais obtenir mon congé seulement si je montrais que j’étais en mesure de monter un escalier de deux étages, je me suis mise à travailler.» Martine est sortie de l’hôpital au bout d’une semaine et demie. Ami indésirable On lui a dit que son cancer du sein ne sera jamais guéri, qu’elle devra vivre avec ce compagnon indésirable. Reviendra-t-il? «En fait, je crois que ce n’est pas “si”, mais “quand”», nous répond-elle. Elle a pu compter sur l’aide la plus essentielle dans de telles circonstances, le soutien et l’amour inconditionnel de sa famille, de son conjoint, Francis Michaud, qu’elle appelle son superhéros, et de sa belle-famille. «Du diagnostic en 2015 jusqu’à l’intervention, il a toujours été présent auprès de moi. Je ne suis pas certaine qu’il a dormi. Et lorsqu’il n’y était pas, mes parents y étaient. J’ai eu beaucoup d’amour inconditionnel. Je peux dire que j’ai été aimée et que je le suis toujours», soulignet-elle les larmes aux yeux. Martine est heureuse. Elle travaille toujours à temps plein. Elle a rechaussé ses patins en novembre 2015, tout juste six mois après l’opération. Elle a pris sa retraite depuis. Et sa nouvelle vie? «Chaque moment est Un cancer du sein en 2000 et des métastases en 2015, le chemin de Martine Cédilot n’a pas toujours été facile, mais il a toujours été parsemé d’amour de ses proches. (Photo : Gilles Fontaine) comme Noël. J’en profite au maximum. Inutile de dire que je suis à fond dans le moment présent, tous les jours. Je n’attends plus et j’essaie de provoquer le bonheur, les belles choses et les belles rencontres.» Elle voit régulièrement l’oncologue. «Maintenant, chaque fois que j’ai une bonne nouvelle et qu’on me dit que tout est beau, c’est une étape de plus que je franchis», nous dit la grande vivante. Plusieurs ressources sont mises à la disposition des femmes atteintes du cancer du sein ou en rémission de la maladie, afin de les épauler dans cette épreuve qui a tout du parcours du combattant. Nos rubriques Commerce en Revue ...............A-22 Agenda communautaire ..........A-26 Sur la scène agenda culturel ...............................B-6 Un brin d’histoire ...........................B-7 Cinéma et Pause-Café ..............B-10 Horoscope .....................................B-11 Des ressources pour vous épauler Parmi ces ressources, on compte les ateliers thématiques destinés exclusivement aux femmes à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, afin de les aider à mieux faire face aux impacts de la maladie. Cette série de six rencontres est offerte par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière, en collaboration avec le Centre de coordination des services régionaux du Programme québécois de dépistage du cancer du sein. Animés par une travailleuse sociale, les ateliers abordent plusieurs thèmes, dont l’histoire de votre maladie, la démystification des idées et perceptions, l’anxiété et les émotions associées, les changements, les pertes et les transitions, les impacts psychosociaux de la maladie, ainsi que l’humour, le rire et le plaisir. Pour ORTHODONTISTES Dr Maurice ST-PIERRE Dre Judith LIMOGES 3015, boul. de la Pinière (face à la 640), Terrebonne www.OrthoTerrebonne.com 450 477-0808 L’atelier Belle et bien dans sa peau a pour but d’aider les femmes atteintes de la maladie à se sentir mieux en retrouvant une apparence qui leur ressemble. plus d’information, communiquez avec Line Renaud au 450 654-7525, poste 23162. Il est à noter qu’un suivi individuel est également proposé gratuitement à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur pour les femmes atteintes d’un cancer du sein ou en attente de diagnostic. Par ailleurs, l’atelier Belle et bien dans sa peau a pour but d’aider les femmes atteintes de la maladie à se sentir mieux en retrouvant une apparence qui leur ressemble. Vous pourrez en apprendre davantage sur l’hygiène cosmétique, les soins de la peau, la protection solaire et les solutions capillaires, notamment. Pour plus d’information, composez le 450 654-7525, poste 37733. Rappelons enfin que pour l’entourage des femmes atteintes du cancer du sein, le Réseau des proches aidants des Moulins est là pour offrir du soutien. Pour plus de détails : 450 964-9898. (VT) Téléphone 450 964-4444 Télécopieur 450 471-1023 Internet www.larevue.qc.ca courriel larevue@larevue.qc.ca PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Gilles Bordonado FONDATEUR Aimé Despatis INSPIRATRICE Marie-France Despatis RÉDACTRICE EN CHEF Véronick Talbot JOURNALISTES Mélanie Savage Pénélope Clermont Gilles Fontaine Jean-Marc Gilbert JOURNALISTES-PIGISTES Raymond Berthiaume Karine Audet Pierre-Luc Chenel Stéphane Lapierre Karine Limoges CHRONIQUEURS Robert Gareau Claude Martel La version E-PAPER est DIRECTEUR DES VENTES GillesBordonado DIRECTEUR DÉVELOPPEMENT Daniel Soucy COORDONNATRICES AUX VENTES Lise Bourdages Cinthia Davidson-Audet REFLET ÉCONOMIQUE Luc Laurin CONSEILLERS PUBLICITAIRES Paul Laverdière Yves Chamberland Daniel Soucy Julie Gordian Jonathan Lessard Annie Perron Vivianne Morin Pierre St-Arneault Luc Laurin Charles Verdun GUIDE DES ADRESSES Julie Gordian RÉCEPTION / PETITES ANNONCES / ARCHIVES Carole Cyr Jessica Berry Émilie Bordonado COMPTABILITÉ Lise Caron INFOGRAPHIE / MONTAGE Compo-Max Inc. DISTRIBUTION Publi-Sac Laurentides 1 888 999-2272 TIRAGE 56 000 LA REVUE, journal hebdomadaire, est publiée par LAREVUE de Terrebonne inc. 231, rue Ste-Marie à Terrebonne, province de Québec (Code postal: J6W 3E4) et imprimé par l’imprimerie Transmag. Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Québec. Distribué gratuitement dans les municipalités de Terrebonne, Lachenaie, Mascouche, La Plaine, Saint-François (Laval), Bois-des-Filion et dans les dépôts de journaux de la région. Coût de l’abonnement (12 mois): Canada 165$, États-Unis 300$, Étranger 300$. Tous droits réservés. La reproduction des textes d’information et d’annonces publicitaires est interdite à moins d’une autorisation écrite du directeur. Envoi de publication canadienne #0556971.

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 5

    Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-5 gbordonado@larevue.qc.ca Libre opinion GILLES BORDONADO Le gouvernement Trudeau est d’une faiblesse innommable. Après l’aplaventrisme de notre Justin national devant Trump menant à l’affaire Boeing vs Bombardier et sa pauvre prestation aux Nations Unies où il a encore autoflagellé le Canada sur le traitement des Autochtones alors que bien d’autres sujets retiennent l’attention sur la planète, voilà que sa ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, s’écrase devant Netflix. Joly, dont le ministère a dépensé 23 000 $ pour des filtres Snapchat pour promouvoir la LNH et les 150 ans du Canada, n’applique pas la législation canadienne sur la taxation et donne ainsi un avantage indu à une multinationale multimilliardaire. Qui plus est, Ottawa et Québec investiront des millions de dollars en publicité dans Facebook et Google, qui tuent les vrais créateurs de nouvelles, les médias traditionnels qui n’ont pas le «bon modèle d’affaires», dixit la ministre Joly. Celle-ci ne voit pas que Facebook et Google pompent déjà plus de 85 % des revenus publicitaires électroniques et qu’en situation de monopole, ce sera encore pire. Ses entrevues radio et télé ont montré la faiblesse de son argumentaire. Les entrepreneurs comme moi qui n’ont pas le «bon modèle d’affaires» Printemps 2018 Aplaventrisme vont continuer de se battre pour offrir de la nouvelle originale à leurs lecteurs. Vous apprendrez, madame Joly, que ces multinationales et Netflix de ce monde ne sont pas les meilleurs citoyens d’affaires. Cherchez «GAFA», «Netflix», «impôts» et «taxes» sur Google pour vous en convaincre. Cherchez aussi s’ils donnent un sou à la communauté moulinoise, comme je le fais. Des pays ont compris qu’il ne faut pas donner carte blanche à ces oligarques. Ils soutiennent les médias traditionnels garants de notre démocratie. L’éditorial «Faudra-t-il que des journaux ferment?» de François Cardinal sur La Presse + le démontre bien. Ces pays aident leurs journaux, contrairement au Canada. Ils ne leur imposent pas une taxe inéquitable sur le recyclage et n’adoptent pas de loi permettant aux villes de cacher leurs avis publics dans leur site Internet comme le fait Québec. J’applaudis néanmoins Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications du Québec, qui a dénoncé Ottawa dans l’affaire Netflix. Ce dernier a annoncé certaines bonnes nouvelles pour nous en avril, mais nous attendons toujours leur concrétisation. Entre-temps, à Ottawa, la ministre Joly et son Calinours de chef ne font rien. Peutêtre que les filtres de Snapchat leur plaisent plus que les filtres des journalistes pourtant essentiels à notre démocratie? JUMELÉES AVEC GARAGE PROMO DE LANCEMENT POUR UN TEMPS LIMITÉ UN PROJET CLÉ EN MAIN incluant l’aménagement paysager, le gazon et l’asphalte. Constructions de qualité situées dans un projet intégré bordé d’espaces verts et vous donnant accès à une piscine communautaire privée. 514.898.0300 I 450.964.3400 constructionslacourse.com DES HEURES DE PLAISIR DANS LA NEIGE BIEN AU CHAUD ET AU SEC ! GARANTIE À L’ÉPREUVE DE L’EAU ET DU VENT AVEC VOUS, PARTOUT! T À PARTIR DE 288 900 $ +TX. OBTENEZ 7 500 $ APPLICABLES SUR LES FRAIS DE NOTAIRE, LES LUMINAIRES ET CERTAINES OPTIONS* *Détails au bureau des ventes NOUVEAU PROJET SEIGNEURIE DU LAC LONG À MASCOUCHE NOUS BÂTISSONS BUREAU DES VENTES 1430, RUE DES FONTAINES, MASCOUCHE QC À LOUER • Espaces commerciaux : • Locaux commerciaux au rdc de 1000 à 4000p.c. • Espaces de bureaux à l’étage à partir de 1000p.c. • Appartements luxueux de style européen (3 1/2 et 4 1/2) INCLUANT : • Ambiance et vue incomparable • Terrasse sur le toit • Appartements avec mezzanine • Plafond de 9’ mansardé • Garage souterrain • Ascenseur • Finition haut de gamme • Construction en béton • Air climatisé • Insonorisation et isolation optimales www.placelefigaro.ca Info : 450 471-5557 Disponible chez: Disponible chez: CHOKO DESIGN VÊTEMENTS ET ACCESSOIRES WWW.CHOKODESIGN.COM L’ultime qualité, durabilité, confort et chaleur ont fait la renommée de Choko Design, les vêtements les plus fiables au monde et les plus dignes de confiance de l’industrie, depuis plus de 25 années. ENSEMBLES 1 OU 2 PIÈCES, VESTES ET PANTALONS POUR LES TAILLES DE 2 À 18

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 6

    A-6 Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ En 2015-2016, près de 24 000 visites ont été enregistrées au centre de soins en oncologie de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, une hausse de 17 % en deux ans. Pour répondre aux besoins d’une clientèle en constante croissance, il était donc devenu essentiel d’agrandir et de moderniser le département, afin d’assurer la continuité et la qualité des services offerts aux personnes atteintes de cancer. H Ô P I T A L P I E R R E - L E G A R D E U R Le centre de soins en oncologie double sa superficie Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca Bien que les travaux d’agrandissement soient terminés depuis un an, c’est le 27 septembre que le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSSL) a dévoilé le nouvel espace. Grâce à un investissement de 2,2 M$, dont 659 000 $ proviennent des dons recueillis par la Fondation Santé Sud de Lanaudière, la superficie du département d’oncologie a plus que doublé, passant de 465 m 2 à quelque 995 m 2 . La salle de traitement a notamment été bonifiée, passant de 14 à 22 fauteuils et comptant désormais deux salles d’isolement, pour un total possible de 24 places de traitement. Dans l’ensemble, on estime pouvoir y recevoir une cinquantaine de personnes par jour, dont la durée de traitement est variable. L’arrivée de nouveaux hémato-oncologues a également nécessité l’ajout de bureaux de consultation. Alors que l’équipe compte actuellement sept médecins spécialistes, deux recrues s’ajouteront d’ici 2019. Si le nombre de salles d’examen est passé de 10 à 19, la pharmacie de l’oncologie a aussi gagné en espace avec une nouvelle superficie de 88 m 2 . De plus, ses équipements ont été rehaussés, entre autres avec l’ajout d’une deuxième hotte, ce qui permet d’augmenter la capacité de production des médicaments oncologiques. Enfin, le nouveau centre de soins comporte un local dédié à la réalisation de biopsies avec civière électrique, un bureau de prélèvements ainsi qu’une salle de conférence pour les cours de groupe offerts aux nouveaux patients. Par ce vaste projet d’agrandissement, une attention a été accordée non seulement à la qualité des soins offerts, mais également au confort de la clientèle. Une approche collaborative «Grâce à ce réaménagement intérieur, nous pouvons mieux répondre à l’augmentation des volumes de clientèle. Le nombre de visites est passé de 20 336 en 2013-2014 à 23 925 en 2015-2016. Et on en prévoit plus de 26 000 en 2020», a indiqué le président du conseil d’administration du CISSSL, Jacques Perreault. «Considérant que l’incidence du cancer est en hausse année après année, que le vieillissement de la population s’accentue, que la croissance démographique se poursuit et que la clientèle continue donc d’augmenter, cet environnement est maintenant mieux adapté à nos besoins, à ceux de nos patients et de la communauté sud-lanaudoise», a renchéri la D re Catherine Meloche, chef du département. Ronald Nicol, président de la Fondation Santé Sud de Lanaudière, Marileine Charrette, assistante-infirmière-chef, Alexandre Lebel, directeur général de la Fondation Santé Sud de Lanaudière, Jacques Perreault, président du conseil d’administration du CISSSL, Annie Jean, infirmière pivot, la D re Catherine Meloche, hémato-oncologue et chef du département d’oncologie, et le D r Michel Maheu, hémato-oncologue. (Photo : Véronick Talbot) En plus de voir sa capacité d’accueil bonifiée et ses équipements modernisés, le département ainsi réaménagé facilite encore plus le travail en interdisciplinarité des intervenants, qui privilégient une approche collaborative visant une compréhension globale, commune La salle de traitement compte maintenant 22 fauteuils et deux salles et unifiée des besoins de la clientèle (Photo : Véronick Talbot) d’isolement, pour un total possible de 24 places de traitement. atteinte de cancer et de leurs proches. «Le cancer n’est malheureusement pas en régression, et le fait les employés du département, le personnaudière, Ronald Nicol, tout en remerciant d’être maintenant si bien équipé a de quoi nel du centre hospitalier de même que la donner espoir aux citoyens de la région», a communauté pour leur soutien indéfectible envers l’organisme et les projets qu’il conclu le président du conseil d’administration de la Fondation Santé Sud de La- soutient. P a r c e q u e v ou s mér i t e z ce qu ’ i l y a d e m i e u x ! 50 % de rabais sur l’épilation à la lumière pulsée et ce pour tous vos traitements! 40 % sur le 1540 Laser Fractionnel (ridules, vergetures, cicatrices, etc.) *D é tails en clinique, valide jusqu’au 31 octobre 201 7 • Facial • Microd erm abrasion • Oxygénothérapie • Poud re solaire colorescience • Injection de Botox et de Juvéderm • Sé rum fortifiant cils et sourcils E yenvy • Électrolyse • Épilation à la cire NOS SERVICES 450 824-3334 1725, chem in G ascon, Terrebonne www.soinsjuvenat.com Avant Après Avant Après • Prod uits • Lip om assage • Ph otorajeunissem ent (taches pigm entaires et coup erose) ESSAIGRATUIT • Venus Legacy (R affe rm issem ent cutané , ré d uction d e la cellulite et rid es, rem od elage d u corp s, vergetures). • É p ilation à la lum ière p ulsé e Salon la Beauté en Soi CENTRE DE PROTHÈSES CAPILLAIRES ET PROTHÈSES MAMMAIRES EXTERNES 772, montée Masson, Mascouche www.labeauteensoi.ca www.bonnets.labeauteensoi.ca 450 918-9008 Diane Provost Conseillère avec 25 ans d’expérience

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 7

    ACTUALITÉ Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-7 T E R R E B O N N E Dernière séance à saveur électorale La fébrilité était palpable dans le gymnase de l’école Marie-Soleil- Tougas, dans le secteur Terrebonne- Ouest, où se tenait la dernière séance du conseil municipal avant le scrutin de novembre. La partisanerie était même au rendez-vous, alors que candidats et partisans applaudissaient certaines questions et réponses données au micro par les intervenants. Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Le début de la séance a donné le ton à la soirée, alors que le conseil avait invité l’avocat de la Ville, Me Jean-François Girard, dans le dossier des débris de voitures enfouis sous des terrains des rues des Bernaches et des Bouvreuils, à La Plaine, pour faire le point sur la situation. Il a d’abord expliqué que tout processus de réhabilitation de sols se déroule en trois étapes : la phase documentaire, la phase de caractérisation avec analyses et la phase de réhabilitation proprement dite. La firme Golder, expert commun choisi par l’avocat de la Ville et l’avocate représentant les 88 propriétaires qui poursuivent Terrebonne, achève actuellement la première phase. Un rapport doit être déposé le 15 octobre, affirme Me Girard. «En fonction de la teneur des recommandations, on devrait être mesure d’en dire plus sur la suite des choses», a indiqué l’avocat, avant de répondre aux questions sur ce dossier posées tant par les résidents du secteur que par des candidats aux élections. Le maire Stéphane Berthe a ensuite annoncé qu’une rencontre se tiendrait le 25 octobre entre les avocats, les propriétaires et des représentants de la Ville. Au sortir de la séance, le maire était satisfait des explications fournies et croit qu’il en est de même pour les citoyens du secteur touché. Alain Brisebois, un des porte-paroles du regroupement de propriétaires, n’était pas du même avis. «On nous a pris pour des épais. C’est un “show de boucane” électoral», dit-il, en fondant peu d’espoir sur la rencontre du 25 octobre. Dossiers réglés La séance qui a suivi ce point spécial sur le dossier de La Plaine a permis l’adoption de nombreuses résolutions attendues depuis des mois, telles que le règlement autorisant le stationnement sur la rue 24 heures sur 24 à l’année sur l’ensemble du territoire, à l’exception de certains quartiers où les heures seront harmonisées. Par ailleurs, le conseil a accepté une soumission relative à la collecte et au transport des matières résiduelles, à l’achat et à la distribution de bacs roulants bruns, bleus et gris anthracite et de mini-bacs de cuisine, ainsi qu’à l’acquisition et à l’installation de conteneurs semi-enfouis. Ajout à l’ordre du jour refusé Avant le début de la séance, le conseiller Serge Gagnon a voulu ajouter un point à l’ordre du jour au nom des conseillers de l’Alliance démocratique de Terrebonne, mais sa proposition a été battue dans un vote à main levée des membres du conseil. Candidats, résidents du secteur La Plaine et citoyens avaient plusieurs questions pour l’avocat représentant la Ville dans le dossier des rues des Bernaches et des Bouvreuils. (Photo : Jean-Marc Gilbert) La demande consistait à «adopter une résolution mandatant la Ville d’entreprendre les procédures civiles pour récupérer l’actif que représente le chalet de Jean-Marc Robitaille advenant qu’il soit prouvé qu’il est le produit de la corruption fiscale». Cette demande était liée à l’annonce faite par l’UPAC, le 20 septembre, au sujet de l’ordonnance de blocage obtenue sur des biens appartenant à l’ex-maire pour une somme de 84 719 $, en lien avec des travaux effectués à sa résidence secondaire. Le greffier Denis Bouffard a expliqué que les procédures utiles à la récupération de sommes payées injustement sont prévues dans une résolution adoptée le 13 mars par le conseil. Cette dernière concernait essentiellement le Programme de remboursement volontaire (PRV) qui sert à récupérer les montants payés en trop à la suite de fraudes dans le cadre de contrats publics. Or, l’ADT affirme qu’il s’agit d’un autre type de procédure n’ayant rien à voir avec le PRV. «On n’est pas dans un cas comme à Laval où [Gilles] Vaillancourt, dans le cas du règlement d’une sentence, a versé un montant substantiel à la Ville de Laval. S’il s’avère qu’on se rend jusque-là, c’est bien évident qu’il y aura des négociations qui vont se faire, comme à Laval. On représente un poids certain et on aura des arguments à faire valoir», a précisé le greffier. Notons que la première rencontre du nouveau conseil se tiendra le 13 novembre, à la salle du conseil de la rue Saint-Pierre, une décision du maire Berthe, qui s’attend à une nette diminution d’achalandage aux séances après les élections. O P É R A T I O N G R A V I E R Décision reportée dans le dossier d’Accurso Le dossier de l’entrepreneur Antonio Accurso, arrêté en 2014 dans le cadre de l’opération Gravier à Mascouche, revenait à la cour le 2 octobre, après deux jours d’audition de la requête en annulation des procédures pour délai déraisonnable présentée par M. Accurso. Le juge Daniel W. Payette a reporté son jugement sur la requête de type Jordan et a reconduit une ordonnance de non-publication jusqu’à ce qu’il rende sa décision sur cette requête. À noter que M. Accurso doit subir un procès au palais de justice de Laval à la suite de l’opération Honorer menée par l’UPAC. Comme la nomination du jury doit débuter le 10 octobre à Laval, il est essentiel qu’il n’y ait pas contamination de ce processus de sélection, ont fait savoir les procureurs et le tribunal. «Il est clair que le fait de la requête (en annulation) n’est pas l’objet de l’ordonnance de non-publication. Ce n’est que le contenu en lien avec une potentielle contamination des jurés qui l’est», a déclaré le juge Payette aux parties, dont aux procureurs qui représentaient «La Presse» et «Montreal Gazette». Au moment d’écrire ces lignes, aucune date pour la décision de la requête en annulation n’avait été déterminée. (GF) Julie Kovacs Audioprothésiste PROTHÈSES AUDITIVES • Technologie numérique • Piles • Réparation • Jour • Soir • Domicile 1093, St-Louis, Terrebonne 450 492-7257 3240, 1 ere Avenue, Rawdon 450 834-2304 Nos services : Estimation gratuite 450 474-4770 www.denturologistechabot.ca DENTUROLOGISTE JACQUES CHABOT D.D. Mélina Alain d.d. Jacques Chabot • Fabrication de prothèses dentaires sur implants • Nouvelles prothèses de qualité supérieure • Fabrication de prothèses complètes et partielles • Réparation de prothèses en 1 heure • Ajustement de prothèses dentaires trop grandes • Examen de vos gencives et de vos prothèses • Appareil anti-ronflement • Base molle d.d. Horaire prolongé Depuis 35 ans Édifice Doyle 784, montée Masson, Mascouche

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 8

    A-8 Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ Le projet de La Croisée urbaine se précise Un quartier «moderne et dynamique» offrant «les avantages de la banlieue, avec certains petits bénéfices des grandes métropoles» : voilà ce qu’espère créer la Ville de Terrebonne avec le projet de La Croisée urbaine, dont plus de détails ont été dévoilés en conférence de presse, le 21 septembre. Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Dans sa dernière grande annonce avant le déclenchement de la campagne électorale, le maire Stéphane Berthe a présenté les principaux éléments de ce projet qui verra le jour dans le secteur Lachenaie, entre les autoroutes 640 et 40, près de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur et à seulement 1 km de la gare de Terrebonne du Train de l’Est. «La Croisée urbaine s’inscrit tout à fait dans la philosophie des aires Transit Oriented Developement (TOD). Ces espaces de vie construits aux abords des axes de transport en commun sont de plus en plus populaires dans les municipalités. Ils sont conçus pour favoriser les déplacements actifs et visent à diminuer la dépendance des citoyens à leur voiture», a expliqué le maire, devant fonctionnaires et partenaires présents pour l’annonce. Différentes phases La première phase du projet vise la construction du pôle institutionnel. À cet La Croisée urbaine verra le jour dans le secteur Lachenaie, entre les autoroutes 640 et 40, près de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur et à seulement 1 km de la gare de Terrebonne du Train de l’Est. Travaux d’asphaltage sur la route 337 C’est le 2 octobre qu’ont été lancés les travaux d’asphaltage sur la route 337, entre la rue de l’Hortensia et la route 335 (chemin de La Plaine), à Terrebonne. Réalisés de nuit jusqu’à la fin du mois d’octobre, ces travaux entraîneront la fermeture complète d’une voie à la fois. La circulation s’effectuera alors en alternance à l’aide de signaleur. En cas de contraintes opérationnelles ou de conditions météorologiques défavorables, l’échéancier des travaux pourrait être revu. Afin de planifier adéquatement vos déplacements, informezvous sur les entraves en cours et à venir en consultant le Québec 511. (VT) égard, l’école des Pionniers, qui a accueilli ses premiers élèves avec quelques jours de retard pour la rentrée, est maintenant ouverte. Le gymnase double, qui servira notamment aux enfants de cette école ainsi qu’à des associations sportives, doit pour sa part être livré à la fin de l’hiver 2018. Un centre communautaire et une bibliothèque se grefferont à ce pôle. La construction devrait débuter en 2018, mais le coordonnateur à la direction générale de la Ville de Terrebonne, Michel Poirier, n’était pas en mesure de fournir un échéancier plus clair quant à la livraison des deux édifices. Entre-temps, Réseau Sélection, qui a obtenu l’autorisation de la Ville pour bâtir un minimum de 3 000 unités d’habitation à vendre ou à louer, avec l’ambition de créer un milieu de vie multigénérationnel, en amorcera la construction. Une conférence de presse annonçant les détails de ce projet de Réseau Sélection devrait se tenir dans quelques semaines. Une fois le nombre total d’unités déterminé, la Ville pourra se faire une idée plus claire de la place publique et de la rue événementielle qui s’intégreront éventuellement à La Croisée urbaine, dans une phase subséquente. Idem pour ce qui est d’un éventuel centre aquatique et le stationnement étagé. Une attention particulière sera accordée à la végétation, question de rendre le quartier «épuré et invitant», malgré l’augmentation de densité de population à venir au cours des prochaines années. 477-A, boul. Ste-Anne 450 478-6379 SPÉCIAL FERMETURE DE PISCINE CREUSÉE HORS TERRE 150 $ 120 $ PRODUITS INCLUS +tx ✄ +tx 150 $ FERMETURE DE SPA +tx + antigel AVEC CE COUPON OBTENEZ UN RABAIS de 5 $ à l’achat d’une trousse de fermeture : VENEZ NOUS NOUS VOIR VOIR POUR POUR VOS VOS PRODUITS PRODUITS DE DE FERMETURE FERMETURE Plus de 35 ans d’expérience dans le domaine! ✄ CONSULTATION ORTHODONTIQUE GRATUITE * Valeur de 35 $ Valide jusqu’au 31 octobre 2017 SPÉCIAL SUR THERMOPOMPE ET SPA EN MAGASIN

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 9

    Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-9 .COM .COM .COM .COM .COM .COM 1-855-711-2524 ON VOUS ATTEND !

  • Add to bookmarks Add to subscriptions Share
    Page 10

    A-10 Le mercredi 4 octobre 2017 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca MUNICIPAL Une gestion serrée et simplifiée des finances L’Alliance démocratique de Terrebonne (ADT) a tenu un point de presse le 29 septembre pour présenter ses principaux engagements en matière de finances publiques pour Terrebonne. Rappelant que la dette d’environ 400 M$ avait été jugée «préoccupante» par la Ville lors de l’adoption du budget 2017, l’ADT veut mettre les bouchées doubles pour la rembourser en remettant «jusqu’à 50% des surplus budgétaires dans une stratégie accélérée de remboursement de la dette. Ce ne sera pas aux citoyens à en payer le prix, assure le parti en promettant de maintenir un niveau de taxation résidentielle qui ne dépassera pas l’indice des prix à la consommation. «Il faut faire des choix, puisque les citoyens ont une [limite à leur] capacité de payer», affirme la conseillère municipale et candidate Claire Messier. L’ADT veut aussi limiter les surplus cumulés pour «éviter les tactiques électorales» (comme un réinvestissement massif lors d’une année de scrutin), publier les suivis des recommandations de la vérificatrice générale et geler pendant deux ans la tarification des permis, pour réviser et moderniser le tout. Comprendre le budget et la dette Si L’ADT est élue, elle entend procéder autrement pour le budget. «On le voit dans notre porte-à-porte : les citoyens Marc-André Plante a présenté ses engagements en matière de gestion des finances publiques, entouré de ses candidats Claire Messier et Alain De Choinière. ne sont pas au courant des finances de la Ville», indique Alain De Choinière, candidat dans le quartier 15. C’est pourquoi le parti veut remédier à la situation. Une semaine avant l’adoption du budget, une séance sera organisée pour prendre note des questions et suggestions des citoyens et réajuster le tir, si nécessaire. «On veut que les gens aient une voix. Recevoir seulement un dépliant avec une pointe de tarte expliquant la répartition, c’est un peu insultant», juge Marc-André Plante, chef de l’ADT et candidat à la mairie. Il croit que les citoyens comprendront ainsi mieux le budget lorsqu’il sera adopté par le conseil. (JMG) Action Terrebonne dévoile ses idées et deux candidats Le chef d’Action Terrebonne et prétendant à la mairie, Antoine Hanachian, a dévoilé ses engagements ainsi que deux des candidats qui se présentent sous la bannière de son parti pour le scrutin du 5 novembre. Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Michèle Parsons, directrice au développement des affaires pour Staples Avantage sera candidate dans le quartier 6. L’entrepreneur Bréviol Dorceus se présente dans le quartier 15. D’autres candidats pourraient s’ajouter d’ici la fin de la période de dépôt des déclarations de candidatures, le 6 octobre. Parmi ses principes directeurs, le parti souhaite privilégier «une approche collaborative avec les différentes directions, les gens d’affaires et les citoyens» et vise l’obtention par la Ville de Terrebonne des certifications IGO urbis 9002 (éthique et bonne gouvernance) et ISO 37001 (anticorruption). Action Terrebonne veut aussi «s’inspirer des meilleurs modèles de gestion municipale» et «impliquer les citoyens dans les décisions». En plus de ses autres engagements en matière d’économie, d’environnement et de services sociaux, disponibles sur Le chef d’Action Terrebonne et prétendant à la mairie, Antoine Hanachian, entouré de Bréviol Dorceus, candidat dans le quartier 15, et Michèle Parsons, candidate dans le quartier 6. (Photo: courtoisie) son site web (actionterrebonne.com), M. Hanachian souhaitera régler le plus rapidement trois dossiers qu’il juge prioritaires, soit le «dossier Brady», au sujet des débris de voitures enfouis sous des terrains à La Plaine, les problématiques d’odeurs nauséabondes dans lessecteurs de la Pinière et Urbanova, de même que la préservation de l’espace vert que constitue le site du Golf Le Boisé. UN COMPLEXE RÉSIDENTIEL D’EXCEPTION POUR RETRAITÉS DERNIERS CONDOS DISPONIBLES ! Offrez-vous les avantages de devenir propriétaire pour votre retraite. 4800, rue d’Angora, Terrebonne 450 729-2020 | ResidenceFlorea.com

Page 1 of 9

Please wait